Deux cas se présentent parmi les entreprises qui continuent leur activité, lorsqu’elles ne sont pas considérées comme vitales aux besoins de la population, comme l’agro-alimentaire. Soit elles font partie d’une chaîne à ne pas interrompre, soit elles relèvent de la volonté de la direction d’honorer les commandes en cours. Pour ces dernières, les syndicats restent mobilisés pour qu'elles fassent marche arrière.

• Le centre mondial de pièces détachées du groupe PSA à Vesoul poursuit au ralenti Chez PSA, on travaille ! Non pas dans les usines de montage de Sochaux et Mulhouse en sommeil depuis le 16 mars (*), mais à Vesoul (Haute-Saône), siège du centre mondial de pièces......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "8 plus 8" ?