La nouvelle carte maîtresse de Philippe Wagner, directeur général d’André Bazin, charcutier haut-saônois de Luxeuil, prend la forme d’une équipe cycliste de 18 coureurs. Il veut porter haut et fort les valeurs de naturalité de la gamme d’une dizaine de produits charcutiers, estampillée Philippe Wagner, participer aux compétitions dans les régions où elle est commercialisée. Mais aussi lui faire gagner des courses et séduire de nouveaux sponsors pour passer en catégorie professionnelle.

 

On ne s’ennuie jamais avec Philippe Wagner, le dirigeant d’André Bazin. En vingt ans de présidence du charcutier industriel de Breuches, près de Luxeuil (Haute-Saône), il aura acheté deux fois sa société et l’aura revendu également deux fois. (La dernière à en date à lire ici)
Durant ces deux décennies, pas moins de 30 millions d’investissement industriel donne aujourd’hui un outil de production très performant. Dans le même temps, le chiffre d’affaires a été multiplié par trois, à 85 millions d’€ et les effectifs par deux et demi, à près de 350 personnes.

 

besançon


Cet homme de 64 ans voit toujours les choses en grand. Et sa dernière initiative ne déroge pas à la règle. Car il s’offre à son nom, ou plutôt à celui de sa marque propre d’une dizaine de produits charcutiers transformés à partir de bonne viande de porc, sans additif ni sel nitrité, rien de moins qu’une équipe cycliste, baptisée « Philippe Wagner Cycling ». Elle accueille 18 coureurs amateurs (*), dont sept étrangers, tous très bien classés dans leur catégorie.

equipepwentrainement
L'équipe Philippe Wagner Cycling à l'entraînement. © André Bazin

 

« Je suis moi-même un ancien compétiteur sur route qui se réserve au moins trois heures de vélo par semaine et, chaque année, nous organisons un challenge de l’entreprise André Bazin qui fédère 70 participants : personnels, clients, fournisseurs, banquiers…, sur un parcours vallonné de 45 km que je boucle en 1h25 », assure pas peu fier, Philippe Wagner (voir la vidéo ci-dessous, Philippe wagner étant celui qui double tout le monde !)

 

Aucune aide du département de la Haute-Saône

 

 

L’équipe sportive baptisée Philippe Wagner Cycling, présentée le 10 décembre dernier au parc des expositions de Vesoul devant 600 personnes (**), rejoint en stratégie le développement de l’entreprise. Inexistante il y a six mois, l'équipe est affiliée depuis novembre dernier à la Fédération française de cyclisme et entend monter très vite au niveau National 1, le plus haut chez les amateurs dans les 10 meilleurs.

equipejunior
A genoux, l'équipe espoir . Tout à gauche, Bernard Thévenet, double vainqueur du Tour de France en 1975 et 1977, et Christophe Moreau, ancien champion de France. © André Bazin


« Mon objectif consiste à la faire courir dans le Nord et l’Est, territoires de vélo et, là où est commercialisée la marque Philippe Wagner en rayon libre service des grandes surfaces, sachant que treize commerciaux visitent les enseignes de ces régions pour booster les ventes », explique le charcutier. Le défi sportif  caresse, lui, l’espoir de passer professionnel en 2023, catégorie Continental Pro. Reste à trouver le budget correspondant qui s’élève à 1,5 million d'€. Pour l’heure, il est moitié moindre mais suffit : il sert a défrayer les coureurs (***), payer les directeurs sportifs et les équipements.


bpbfc


L’équipe Philippe Wagner Cycling s’appuie sur des sponsors : La société d’épices naturelles Fuchs, Toshiba, le concessionnaire automobile Bertrand et Philippe Wagner lui-même. Étonnamment, le département de Haute-Saône n’a pas souhaité l'épauler, lui qui pourtant fait du cyclotourisme au Pays des Milles Étangs, un axe fort de sa promotion touristique, et de la Planche des Belles Filles, une étape inscrite dans le marbre du Tour de France.

 

(*) La moyenne d’âge de l’équipe est de 23 ans.
(**) En présence de Bernard Thévenet et Christophe Moreau. Le premier, Bourguignon d’origine, a été deux fois vainqueur du Tour de France (1975 et 1977). Quant au second, il a été champion de France sur route en 2007 et vainqueur de très nombreuses courses.
(***) L'un des coureurs est Alexis Caresmel, sous contrat avec André Bazin.

philippewagner
Philippe Wagner, à gauche, en compagnie d'Enrico Della Casa, président de l'Union Européenne de Cyclisme. © André Bazin

Commentez !

Combien font "8 plus 2" ?