P3G Participations, la holding de tête qui détient P3G Industries dont Parisot SAS est une filiale, reprend l'entreprise de Saint-Loup-sur-Semouse, spécialisée dans la fabrication de meubles en kit et de meubles meublants. Les suppressions d'emplois s'élèvent à une centaine, assorties de 64 reclassements dans le groupe ainsi que 14 créations dans la nouvelle société à naître. Sans cette offre, l’entreprise n’aurait pu éviter la liquidation judiciaire.

Depuis sa mise en redressement judiciaire, le 5 juin, trois appels d’offres avaient été lancés pour tenter de retrouver un preneur au fabricant de meubles de Saint-Loup-sur-Semouse (Haute-Saône), qui emploie encore 454 personnes. Mais aucun candidat ne s’étant manifesté, Jean-Charles......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "3 plus 9" ?