En bref.

Routes. La Route Centre Europe Atlantique (RCEA) sera payante. C'est la décision prise ce 28 juin par le ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, en décidant de recourir à la concession pour réaliser près d'un milliard d'€ de travaux, entre Montmarault (Allier) -Mâcon (Saône-et-Loire) et Paray-le-Monial-Ciry le Noble (Saône-et-Loire). L'aménagement des 160 km sera réalisé d'ici 2017, précise un communiqué du ministère, justifiant la solution de la concession comme «un choix de raison et d’efficacité».

N'ignorant pas la sensibilité du sujet en Saône-et-Loire, le ministère précise qu'il demandera au concessionnaire d'étudier «toutes les options permettant de réduire l’impact financier sur les déplacements locaux: optimisation de l’implantation des barrières de péage, recours au péage ouvert, introduction d’une franchise kilométrique de péage».

Lire aussi :

www.tracesecritesnews.fr/actualite/route-centre-europe-atlantique-avec-ou-sans-peages-2865

Pharmacie. Selon les syndicats, l'Américain Abbott met en vente le site R&D (250 emplois) des laboratoires pharmaceutiques Fournier, à Daix (Côte-d'Or) et confirme la suppression de 64 emplois au siège de Dijon. Les élus du comité d'entreprise ont lancé une procédure de droit d'alerte. L'ancienne entreprise familiale, devenue division pharmaceutique de Solvay en 2006, a été rachetée par Abbott en février 2010. Le chiffre d'affaires de son médicament phare, le Fénofibrate, s'élève à un millard d'€.

- Maroquinerie. Eric Besson, ministre de l'Industrie, annonce l'octroi d'une aide à la réindustrialisation de 2 millions d'€ à la société SIS à Avoudrey (Doubs) Un investissement de 5,6 millions, prometteur de 250 emplois, dopera les capacités de production avec la construction d'un nouvel atelier. Le maroquinier de luxe emploie 350 salariés au siège et 750 dans le monde (Suisse, Chine, Hong-Kong, Madagascar). Lire aussi : www.tracesecritesnews.fr/actualite/le-«made-in-france»-de-sis-genere-250-emplois-3209

- Aménagement. La décision de GE Energy de localiser à Belfort, la fabrication des turbines à gaz de la 1ère centrale électrique au monde à combiner énergie au gaz et énergies renouvelables, entraîne une augmentation de capital de 11 millions d'€ de la société d'économie patrimoniale du Territoire de Belfort (Sempat), propriétaire des locaux occupés par l'industriel sur Techn'Hom. Cette dernière construira un nouveau centre d'essais ainsi que 2000 m2 de bureaux pour accueillir l'ingénierie liée à cette nouvelle ligne. L'investissement s'élève à 10 millions d'€.

Le conseil général du Territoire de Belfort, premier actionnaire, accompagne l'augmentation de capital ) hauteur de 1,9 million. La communauté d'agglomération belfortaine, le syndicat mixte de l'aire urbaine et les autres actionnaires (caisse des dépôts notamment) sont invités à suivre. La Sempat incorpore les résultats de ces dernières années qui se sont élevés 3 millions d'€. L'augmentation de capital accompagnera d'autres projets, notamment un réseau de chaleur à cogénération, non encore totalement ficelé.

- Energie. L'association La Vallée de l'Energie, initiée par la CCI Territoire de Belfort, est née. Elle est présidée par Jean-Luc Habermacher de la société Converteam. Les postes de trésorier à Etienne Butzbach, maire de Belfort et Yves Ackermann, président du conseil général, montrent l'implication des collectivités locales auprès des entreprises de la filière qui, autour d'Alstom et de GE Energy, représentent selon l'Insee, 35 000 emplois de sous-traitance.

Le Pays, Aire Urbaine, Jean Becker, 17 juin, p.26.

- Formation. L’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) Côte-d’Or et le cluster éolien Wind 4 Future (W4F) s’associent dans une formation de techniciens en maintenance éolienne pour répondre aux besoins actuels et futurs des opérateurs présents en région Bourgogne. Elle sera validée par un certificat de compétences délivré par l'association BZEE (Bildungszentrum für Erneuerbare Energien), mis en place par des constructeurs d'éoliennes allemands et danois.

La 1ère promotion, qui débutera en novembre 2011, accueillera 8 candidats. Un appel d'offres est en cours auprès d'organismes de formation.

- TGV Rhin-Rhône. La majorité PS-Verts au conseil régional de Franche-Comté vole en éclats sur l'aménagement et l'accès à la nouvelle gare TGV de Besançon. Marie-Guite Dufay, la présidente, a proposé «à titre exceptionnel» de porter à 10 millions d'€ la participation de la Région à la réalisation d'une liaison entre l'A36 et Devecey (RN527-RD1), l'Etat ne pouvant abonder la sienne fixée à environ 30 millions d'€, sur un projet coûtant au total 43 millions d'€. La proposition a tout de même été adoptée grâce aux voix des conseillers régionaux UMP.

Le Pays, Claude Mislin, 25 juin 2011, p.28.

- Redressement judicaire. Tecomac à Buxy (Saône-et-Loire) est placée en redressement judiciaire, suite à la perte du marché de cravates pour l'armée qui représentait 80% de son activité. 9 emplois (sur 15) sont sur la sellette. La PME affiche une perte de 160 000 € pour un chiffre d'affaires de à 240 000 €.

Le Journal de Saône-et-Loire, 24 juin 2011.

www.infos-chalon.com/article.php?sid=26827&thold=0, Laurent Guillaumé.

- Filière bois. Biosyl, toute jeune société de production de granulés de bois créée à Paris en 2010, va s'installer à Cosne-sur-Loire (Nièvre), avec 35 emplois. L'investissement s'élève à 16,5 millions d'€.

Le Journal du Centre, Edition Cosne, 18 juin 2011.

- Ferroviaire. Le gouvernement renvoie la libéralisation du TER à l'après présidentielle. Le gouvernement souhaite «la création d'un cadre social commun à la branche du transport ferroviaire», avant une ouverture à la concurrence. L'une des questions porte sur le transfert des personnels SNCF aux opérateurs privés qui remporteraient le marché d'une région.

Les Echos, Renaud Honoré, 18 juin 2011, p.30.

- Culture. L'ouverture le 2 juillet du nouveau musée Courbet à Ornans (Doubs) s'accompagne d'une première bonne nouvelle, la signature d'un partenariat avec la Poste qui financera à hauteur de 12 000 €, la numérisation de 260 documents et œuvres du peintre franc-comtois. Visibles en partie sur le site du musée www.musee-courbet.fr, ils entreront dans la base de données Joconde de tous les musées français.

- Santé. L'Alsace, région en pointe pour les greffes en tout genre. Les hôpitaux universitaires de Strasbourg viennent de se doter d'un coordinateur de la greffe multi-organes pour optimiser le prélèvement d'organes et réduire la liste d'attente des malades. Les hôpitaux universitaires de Strasbourg soignent des patients alsaciens, mosellans, vosgiens mais aussi francs-comtois.

Le Pays, Grand Est, Geneviève Daune-Anglard, 25 juin 2011, p. 42.

Commentez !

Combien font "7 plus 2" ?