ECO)BREF.

- Gagné. Victoire pour Arnaud Montebourg, le président du conseil général de Saône-et-Loire. Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre des transports dit oui à l'écotaxe - redevance kilométrique acquittée par les poids lourds -, pour financer la mise à  2 X 2 voies de la Route-Centre-Europe-Atlantique (RCEA).

La préconisation d'une concession avec péages, par son prédécesseur, Dominique Bussereau avait conduit le conseil général à organiser une votation auprès des habitants de Saône-et-Loire. A une très large majorité, ils s'étaient prononcés pour le maintien d'une voie rapide gratuite.

Dans un communiqué, le conseil général «se félicite de ce revirement de point de vue du gouvernement», mais se dit «vigilant quant aux faibles garanties que l’État se dit disposé à apporter au Département pour la mise en œuvre du projet». Les négociations porteront sur le transfert de propriété de cette route nationale, les subventions de l'Etat pour les travaux et une enveloppe pour son entretien.

La modernisation de l'itinéraire entre Paray-le-Monial et Montceau d'une part, Mâcon et Moulins-sur-Allier d'autre part est estimée à un milliard d'€.

- Affaibli. Un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) sera présenté le 16 février chez Augé Découpage à Besançon. Selon les sources, de 33 à 40 suppressions de postes sont prévues sur les 190 salariés de l’entreprise spécialisée dans le micro-usinage de pièces éléctroniques (groupe Diehl, Allemagne). Lire la suite sur le site de notre partenaire MaCommune.Info

- Abandonnés. Seule région à avoir expérimenté la décentralisation de ce patrimoine navigable depuis 3 ans, la Bourgogne renonce à devenir propriétaire des canaux, principalement dédiés à la plaisance. «Trop cher», argumente François Patriat, le président du conseil régional.

Le transfert de propriété devait inclure non seulement les investissements chiffrés à environ 300 millions d'€, mais aussi l'intégration des 500 agents de Voies Navigables de France. La Région continuera toutefois à apporter des subventions pour leur entretien.

- Déclaré forfait. Le stade de foot de Dijon n'accueillera pas l'Euro 2016. «L’opération financière nécessaire pour construire un stade de 32000 places est trop élevée», selon Gérard Dupire, adjoint au maire. En outre, respecter les normes de l'UEFA était trop compliqué. La Gazette Info

- Cédés. Selon Les Echos, les chariots Caddie (600 salariés) se préparent à changer de mains. La cession des parts de la principale actionnaire de l'entreprise alsacienne, Alice Deppen-Joseph, âgée de 81 ans, pourrait se faire par l'entremise du fonds stratégique d'investissement (FSI), du fonds régional de capital investissement Alsace Croissance et CMC-CIC Capital Finances (Christian Lienhardt, 4 février 2012).

- Définitive. La fermeture de l’usine Peugeot Scooters de Dannemarie (Haut-Rhin), qui emploie 140 personnes, devrait intervenir à la fin de l’année. Le groupe PSA s’est engagé à reclasser tous les salariés, sur la base du volontariat, à Peugeot Scooters à Mandeure (Doubs) ou sur les sites automobiles de Mulhouse et Sochaux.

- Exportées. Le préparateur de voitures de sports Mygale, installé sur le circuit de Magny-Cours, (Nièvre) signe un partenariat avec les équipes sportives américaines Bryan Herta Autosport et Jeff Mark. Il permet au Nivernais d'exporter ses formules F1600 et F2000 dans les championnats aux Etats-Unis et au Canada.

- Mis en veille. Pour pallier la surconsommation d'électricité en cette période de froid, la ville de Besançon (Doubs) réduit l'intensité de son éclairage public à partir de 18h. La Citadelle n'est plus illuminée jusqu'à nouvel ordre. L'économie engendrée correspond à la consommation d'une cinquantaine de logements, indique la mairie.

- Fiancés. Le réseau métropolitain Rhin-Rhône fait des petits. Après Besançon et Dole, Mulhouse et Strasbourg créent un pôle métropolitain (727 000 habitants, soit 40 % de la population de l’Alsace) avec pour président, Jean-Marie Bockel, président de Mulhouse Alsace Agglomération. Le prochain rapprochement devrait se faire entre Dijon et Besançon.

- Installé. Pro Comm, réseau de cabinets d’affaires spécialisés dans la transaction de commerces et d’entreprises, ouvre un cabinet à Strasbourg (Bas-Rhin), avec une zone de chalandise élargie à Colmar et à Mulhouse (Haut-Rhin). Eric Folzer, son dirigeant, annonce le recrutement d'une équipe de négociateurs par activité : boutiques, bureaux, CHR, coiffeurs, boulangeries-pâtisseries...

Sources : agence de presse Traces Écrites

Commentez !

Combien font "3 plus 2" ?