La brasserie Kronenbourg à Obernai (Bas-Rhin) fête cette année ses 50 ans. L’occasion pour l’entreprise d’ouvrir les portes de son gigantesque site alsacien. Visite en images.


Pour soutenir sa croissance en France, le groupe danois Carlsberg, propriétaire de la marque, investit 100 millions d’€. La première tranche de travaux démarrera en 2020. Relire l’article de Traces Ecrites News : Kronenbourg investit 100 millions d'€ sur son site d'Obernai.
Le leader de la bière sans alcool en France adapte son usine au marché, partagé entre les gros volumes et des productions plus spécifiques. Comme la nouvelle gamme Tourtel Botanist, aux parfums cranberry - romarin, et citron vert - fleur de sureau, sortis en juillet et septembre derniers. La brasserie d’Obernai prévoit également de lancer des bières bio d’ici un à deux ans.

brasseriepilote
Une brasserie pilote, de dimension plus modeste, côtoie le centre d’innovation et de développement du groupe Carlsberg installé sur le site d’Obernai depuis 2013. Le laboratoire contrôle la qualité et mesure le taux d’alcool et d’amertume des produits.
La brasserie pilote, elle, teste les nouvelles bières et le packaging pour le monde entier. La salle de brassage possède une capacité de 50 hectolitres. Environ 350 liquides différents sont produits ici chaque année. En moyenne, Kronenbourg lance 5 ou 6 nouveaux produits par an. La brasserie pilote possède également un hall de conditionnement qui sort les échantillons en bouteilles, canettes, fûts inox et PET. © Julie Giorgi
brassagecontrole
Les opérations de brassage sont supervisées par une salle de contrôle. Les brasseurs réalisent plus de 100 analyses par jour. © Julie Giorgi
stockage
Pour le stockage de la bière avant embouteillage, le site d’Obernai possède 28 tanks de 10.000 hectolitres. Les prochains investissements seront des tanks de plus petit volume, 1.000 hectolitres, pour répondre à la demande d’un marché qui a soif de nouveautés et de diversité. © Julie Giorgi



BPALCentreprise

pipeline
Un gros pipeline amène les liquides des bâtiments de production et de stockage vers le hall de conditionnement. © Julie Giorgi

conditionnementun

Le bâtiment du conditionnement abrite 11 lignes  (photos du haut et du bas) permettant de sortir 30.000 hectolitres par jour. Une 12e ligne est prévue dans le programme d’investissement du groupe. © Julie Giorgi

conditionnementdeux

 

salonindustriedufuturmulhouse

 

condiun

Les bouteilles vides sont dépalettisées puis rincées (photo ci-dessus), elles sont ensuite soutirées (ci-dessous), avant d’être bouchées avec des capsules. © Julie Giorgi

condideux

pasteurisation
Une fois capsulées, les bouteilles passent en pasteurisation dans ces immenses cuves. © Julie Giorgi.

 

polevehiculedufuturtexte

 

condipackaging
Dernière étape : le bouteilles reçoivent leur étiquette et leur packaging, avant d’être mis sur palettes et emballées. © Julie Giorgi
krologistique
Les packs et les fûts sont envoyés dans le hall logistique, sur les quais de chargement des camions ou des trains.
Kronenbourg privilégie le rail : 80% de la production part en train pour alimenter ses trois plateformes de stockage, à Paris, Lyon et Angers. Le site possède 14 km de voies ferrées. Jusqu’à 13 trains de 28 à 50 wagons sont chargés chaque semaine.© Julie Giorgi
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Hueberdit :

    Vivement les nouveautés 2020.

Commentez !

Combien font "3 plus 7" ?