Kronenbourg célèbre cette année les 50 ans de la brasserie d’Obernai, créée en 1969. L’usine s’apprête encore à se transformer pour se moderniser et s’adapter aux demandes du marché. Le groupe Carlsberg, propriétaire de Kronenbourg depuis 2008, a annoncé 100 millions d’€ d’investissement sur quatre ans.

Il y a cinquante ans, seulement deux brassins étaient produits à Obernai (Bas-Rhin) : Kronenbourg et 1664. Aujourd’hui, la brasserie possède huit grandes marques et brasse plus de 50 liquides différents. « Toutes nos marques sont en croissance actuellement sauf Kronenbourg », confie João Abecasis, le PDG de Kronenbourg SAS.
Le marché de la bière a changé, surtout en France,. Il est reparti à la hausse depuis 6 ans, porté par de nouveaux consommateurs. Les femmes et les buveurs occasionnels sont plus nombreux et ont une grande soif de variétés, comme l’atteste le succès des microbrasseries qui fleurissent partout sur le territoire.

 

BPALCentreprise


« Aujourd’hui, le marché des lagers, ces bières blondes rafraîchissantes qui ont fait la renommée de Kronenbourg est stable, alors que les autres produits sont en croissance », précise le PDG. Les trois segments les plus porteurs du marché sont les bières sans alcool, les bières aromatisées et les bières de dégustation. Avec 70% de parts de marché, Kronenbourg se place comme le leader de la bière sans alcool en France avec sa marque Tourtel Twist, lancée en 2015.
Pour continuer à s’adapter à cette croissance et à ces évolutions du marché, la brasserie d’Obernai va se transformer. Le groupe Carlsberg y investit 100 millions d’€ sur quatre ans. Environ 40 millions d’€ seront destinés à augmenter les capacités de production et de stockage. Le groupe prévoit l’acquisition d’une nouvelle ligne de production d’une capacité de 500.000 hectolitres et d’une nouvelle ligne de conditionnement.
40 autres millions d’€ sont destinés à moderniser les équipements et faciliter le brassage de différentes variétés de bières. Les 20% restants de l’investissement seront consacrés au développement durable et à l’amélioration des conditions de travail et de sécurité des salariés.


Des investissements dans la filière locale du houblon

siteobernai
Le site d’Obernai où a démarré la production de bières en 1969 emploie aujourd'hui 690 salariés. © Kronenbourg.

Les travaux n’ont pas encore démarré mais la nouvelle ligne de conditionnement devrait être installée d’ici à la fin de l’année ou début 2020. Ces nouveaux développements pourraient créer au moins une vingtaine d’emplois. Aujourd’hui, le site d’Obernai emploie 690 salariés. Il brasse 6,9 millions d’hectolitres par an, une production stable depuis les années 2000, mais a déjà connu un pic à 10 millions d’hectolitres en 1999.

 

climaxioin

 
Même si les chiffres sont moins élevés, aujourd’hui Kronenbourg se porte bien : la société a enregistré 972 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2018 et ses ventes ont progressé de 3,8% cette même année. 45% des volumes ont été générés par les nouveautés. Ce qui conforte la direction à poursuivre sa stratégie d’innovation. « Nous lancerons peut-être de nouvelles marques », lance João Abecasis.
L’entreprise s’est aussi engagée à investir 300.000 € sur les cinq ans à venir dans le programme du Comptoir agricole pour la recherche variétale et la productivité des cultures de houblon.

celinechauvin
Céline Chauvin, maître brasseur chez Kronenbourg à Obernai. © Kronenbourg
Qui est João Abecasis ?

abecasisjoao
© Julien Knaub.
João Abecasis, 47 ans, est diplômé de l’Université catholique portugaise en gestion et administration d’entreprises. En 1995, il intègre le groupe Unilever au sein duquel il gravit les échelons jusqu’à devenir en 2010 vice-président global shopper et customer marketing.
En 2011, João Abecasis rejoint le groupe Carlsberg au poste de VP ventes de Unicer (Super Bock / Carlsberg) au Portugal puis, de directeur général en 2013. À partir de 2016, il a occupé le poste de vice-président Europe de l’Ouest des Challenger markets. En 2017, il devient président directeur général de Kronenbourg SAS.
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Sublon dit :

    Bonjour Actuellement à la recherche d’un poste dans l’industrie je souhaiterais faire partie de votre équipe en tant que conducteur de ligne j’ai travaillé chez cristalline en champagne Ardenne et je suis revenue en Alsace pour raison personnelle Merci d’avance Cordialement

Commentez !

Combien font "8 plus 3" ?