Chantier. Ce lundi 20 septembre, les travaux de la plateforme du tramway de Dijon démarrent. Avec une telle avance sur le planning que François Rebsamen, président du Grand Dijon, annonce une mise en service six mois plus tôt. En l'occurrence à l'automne 2012.

Un bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, les deux lignes totalisant 19 km coûteront moins cher que prévu. La conjoncture aidant, les dépenses de travaux sont inférieures aux estimations. Si bien que le réaménagement des places Darcy et République (environ 6 millions d'euros), au centre-ville, entre dans l'enveloppe de 398,9 millions d'euros hors taxes (valeur 2007), ce qui n'était pas prévu au départ.

Les trois lots ont été attribués à trois groupements qui réalisent l'ensemble de la plateforme (terrassement, chaussée, revêtement en enrobé ou en gazon selon les secteurs, pose des rails, quais et trottoirs, aménagements paysagers) : Eurovia Bourgogne avec Roger Martin, ETF Eurovia, Dijonnaise de Voies Ferrées, CBR TP, SNCTP, Tarvel et Jacquinot pour la partie sud (Chenôve-place Darcy), Eiffage Travaux Publics avec Rougeot TP, Désertot, Wittfeld, Graglia, Eiffage Rail pour la partie nord (place Darcy-Valmy), enfin Sreg Est, Colas Est, ISS Espaces Verts, Pennequin, Colas Rail et EDTP, pour l'Est  (Clémenceau-Quétigny).

Le chantier, mis progressivement en route d'ici avril 2011, durera entre 18 et 24 mois selon les secteurs.

Pour rassurer les commerçants, déjà contrariés par les perturbations des travaux de dérivation des réseaux, la communauté d'agglomération, maître d'ouvrage, lance une série de réunions d'informations. Et promet une commission présidée par un magistrat pour étudier les chiffres d'affaires en berne.

Crédit photos: Grand Dijon

Commentez !

Combien font "1 plus 3" ?