Le fabricant de distributeurs automatiques de pizzas et baguettes fraîches, relocalise son atelier polonais de tôlerie fine à Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle). Les premières carcasses d’acier sont actuellement en cours de production. L’entreprise soutenue par France Relance a injecté 1,5 million d’€ dans ce projet, synonyme de 20 créations d’emplois.



Le fabricant de machines spéciales Api Tech investit 1,5 million d’€ avec l’appui de France Relance dans la relocalisation d’un atelier de tôlerie fine dans le Grand Est. L’activité, jusqu’alors confiée à sa filiale de Cracovie (Pologne), est maintenant basée à Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle). La PME y démarre en ce mois de février la fabrication des carcasses d’acier de ses distributeurs automatiques de pizzas et de baguettes fraîches qui font son succès ces dernières années.

Désormais, les carcasses des distributeurs ne parcourront plus que 20 petits kilomètres pour rejoindre le site d’assemblage de Seichamps, également en Meurthe-et-Moselle, où les techniciens montent les sous-ensembles : fours, systèmes automatiques, terminaux de paiement, etc.

 bpest

 
« J’ai implanté l’atelier de tôlerie fine à Cracovie à l’époque du lancement dans la fabrication de distributeurs automatiques en 2016. Car ce poste représente 60% du prix de revient d’une machine ! J’attendais d’atteindre un volume de production suffisant pour relocaliser cet atelier. La crise sanitaire a accéléré nos plans d’une année. Car nous avons été confrontés à des problématiques de transport entre la France et la Pologne pendant le premier confinement… », éclaire Frédéric Deprun, le directeur général d’Api Tech.

Les 500.000€ accordés par France Relance, via le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires, a permis de monter d’un cran les capacités de l’atelier. Api Tech a mobilisé cette enveloppe en vue d’investir dans une seconde presse plieuse et un second robot plieur. La nouvelle filiale française, Smart Laser, emploiera à terme 20 personnes.


Elargissement aux traiteurs, bouchers et maraîchers

apitechdeux
Frédéric Deprun, DG d'Api Tech rapatrie en Meurthe-et-Mosellle, la fabrication des carcasses des distributeurs qui représentent 60% du prix de revient d’une machine. © Philippe Bohlinger.


Le groupe de 75 salariés au total connait une croissance exponentielle depuis qu’il s’est positionné, il y a cinq ans, sur le créneau des machines connectées pour la distribution de produits alimentaires. Son chiffre d’affaires a été multiplié par deux en un an pour s’établir à 10 millions d’€ à fin 2020. Et le directeur général compte refaire la culbute cette année.


Les produits d’Api Tech présentent en effet l’avantage d’être adaptés aux nouveaux modes de consommation induits par la crise sanitaire. Ses machines connectées offrent aux restaurateurs l’opportunité de générer du chiffre d’affaires en dépit de la fermeture de leurs établissements. Les professionnels préparent les pizzas et les conditionnent dans des cartons. Les produits sont ensuite acheminés par transport frigorifique dans les distributeurs où ils peuvent être conservés 72 heures maximum.


flandria

 

La PME qui emploie 12 personnes en recherche développement, élargit aujourd’hui son concept aux traiteurs avec l’installation au printemps de deux machines connectées dans une zone industrielle de Meurthe-et-Moselle. Api Tech ouvre également ses machines aux bouchers et maraîchers.

La relocalisation de l’atelier de tôlerie s’accompagne d’une diversification inédite avec la création d’un laboratoire de fabrication de pizzas artisanales. En cours d’aménagement dans les 2.200 m² des nouveaux locaux de Dombasle-sur-Meurthe, il va favoriser le recrutement de 5 personnes au printemps pour assurer la fabrication de pizzas et l’exploitation d’un parc de machines. Une nouvelle filiale, Comptoir del Forno, alimentera d’ici à deux ans, 40 distributeurs en Meurthe-et-Moselle.


« Api Tech vend des machines à des professionnels de la restauration qui vivent de cette exploitation. C’est un métier dont nous avons une connaissance pointue, sans le maîtriser totalement. C’est pourquoi, il nous a paru important de contrôler la totalité des aspects de la distribution automatique de pizzas. Cette diversification va nous permettre de convaincre de nouveaux prospects », s’enthousiasme Frédéric Deprun. Au total, l’atelier de tôlerie ainsi que le laboratoire de Dombasle-sur-Meurthe, mobilisent 2 millions d’€ d’investissement et permettront l’embauche de 30 personnes.

Dupliquer l’usine lorraine aux Etats-Unis


distributeurpizzasApi Tech lit notamment son avenir outre-Atlantique. L’entreprise achève actuellement la certification de ses distributeurs pour le marché américain où elle dispose d’une filiale commerciale. « Nous projetons de dupliquer notre usine lorraine aux Etats-Unis à l’horizon 2025, car nous pensons qu’à moyen terme, faire traverser l’Atlantique à nos machines n’a pas de sens », éclaire Frédéric Deprun.
Le directeur général lance en parallèle deux nouvelles filiales commerciales, en Espagne et en Norvège.
Également présente en Allemagne, la société bénéficie dans son déploiement de l’appui de son principal actionnaire, le groupe Mentor à Nancy, un spécialiste de l’immobilier et du rachat de crédits de plus de mille collaborateurs.

Commentez !

Combien font "4 plus 8" ?