Le futur tramway du Grand Nancy constitue le premier volet d'une série sur les projets structurants des quatre villes de l'Est dont se sont emparés les candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars. Cet investissement de 412 millions d'euros figurera en haut de la pile de dossiers sur le bureau de l’équipe qui prendra les commandes de Nancy et de sa métropole au lendemain du scrutin. La phase d’études et de concertation a été bouclée par l’actuelle majorité, mais le projet pourrait être partiellement remis à plat, en cas d’alternance.

Le projet de nouveau tramway sur rail anime la campagne des municipales dans la capitale des ducs de Lorraine. La majorité aux commandes du Grand Nancy (256.700 habitants) a consacré ces quatre dernières années à ficeler le dossier d’études et de concertation. Ce chantier s’est conclu le 11......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
4 commentaire(s) pour cet article
  1. Pierre DEBANOdit :

    Merci. A noter que je ne soutiens personne, ne votant pas à Nancy. La liste Unis pour Nancy, intéressée par la proposition de Super-trolley que j'avais faite lors de l'enquête publique, m'a demandé d'affiner ma proposition et de l'étendre à tout le Grand Nancy, ce que j'ai fait et comme je l'aurais fait pour toute autre liste qui me l'aurait demandé, toutes ces autres listes connaissant mes propositions pour les avoir critiquées ou avoir reçu un courriel de ma part. Et la liste Unis pour Nancy a repris la quasi totalité de mes propositions dans son programme, et notamment tout ce qui concerne le Super-trolley. A noter qu'ayant été contacté hier par une autre liste très éloignée de Unis pour Nancy sur l'échiquier politique, la liste Unis pour Nancy a accepté que je diffuse à cette liste toutes les réflexions faites initialement pour elle. Bien évidemment, je suis très reconnaissant à la liste Unis pour Nancy de s'être fait le porte-voix de ma proposition, superbement ignorée par le Grand Nancy. Il est vrai que seulement 145 millions d'économies, en cette période d'abondance, cela ne mérite pas que l'on y jette un oeil !!. A votre disposition pour vous adresser par mél l'exposé que j'ai fait le 3/03/2020 à Nancy; donnez-moi un Mél. Cordialement

  2. La rédactiondit :

    Précision de la rédaction sur le commentaire ci-dessous : Nous avons choisi de relater le point de vue des candidats qui peuvent vraisemblablement compter quelques élus au prochain conseil municipal. M. Pierre Debano qui poste ce commentaire est ancien adjoint à Nancy de 1977 à 1983, professionnel des transports, soutient la liste "Unis pour Nancy" mais n'y figure pas. Elle est portée par Patricia Melet, militante LR, créditée de 4% des intentions de vote dans le sondage évoqué dans l'article. Ce qui ne retire rien à l'intérêt de ses propos, mais sort du cadre éditorial que nous nous sommes fixés ici.

  3. La rédactiondit :

    Précision de la rédaction : Nous avons choisi de relater le point de vue des candidats qui peuvent vraisemblablement compter quelques élus au prochain conseil municipal. M. Pierre Debano qui poste ce commentaire est ancien adjoint à Nancy de 1977 à 1983, professionnel des transports, soutient la liste "Unis pour Nancy" mais n'y figure pas. Elle est portée par Patricia Melet, militante LR, créditée de 4% des intentions de vote dans le sondage évoqué dans l'article. Ce qui ne retire rien à l'intérêt de ses propos, mais sort du cadre éditorial que nous nous sommes fixés ici.

  4. Pierre DEBANOdit :

    Un détail d’abord. Les rames de Caen, c’est pour les pièces détachées. Ensuite, là où le mot trolley apparait, c’est pour rapporter les paroles d’un élu, qui n’y connait pas grand-chose en transport, déclarant qu’il est insuffisant en capacité !!! Qu’il montre ses calculs qu’il n’a pas faits !. En ce qui concerne le caractère tortueux du tracé du tram pour monter à Brabois, ce n’est pas le fait d’un tramway sur fer, mais bien le fait du cerveau du Grand Nancy. Pas un mot sur la liste Unis pour Nancy qui propose tout un réseau de super-trolleybus, non seulement pour remplacer le tramway, mais aussi pour irriguer la majeure partie du Grand Nancy, pour un coût total moindre que celui du projet de tramway, qui avec l’impasse faite pour certains travaux, va forcément connaître des dérapages. Tout le dossier sur www.unispournancy.fr. qui démontre que le trolley a la capacité nécessaire, va générer moins de CO2 et consommer moins d’électricité que le tram, tout en créant 20 emplois de conducteurs supplémentaires.

Commentez !

Combien font "8 plus 5" ?