L’entreprise de marbrerie tenue par un couple à la ville comme à l’atelier s'appuie sur une robotisation très poussée. Elle se singularise aussi par le parcours initial de ses dirigeants, Agnès et Lionel Pommey, qui taillent et polissent granits, marbres, calcaires, résines minérales, quartz et même de l’onyx, pour réaliser de multiples créations et rénovations.

 

A peine mis un pas dans l’atelier de production de marbreries décoratives et aussi un peu funéraires de Trevix, implantée à Ouges, près de Dijon, le parc machines surprend.
Ici, les outils traditionnels des tailleurs de pierre : le  pic,  le  taillant, la  polka, le têtu, la bretture, le marteau grain d'orge, la boucharde ou encore la patente (*), laissent presque entièrement place à des équipements entièrement robotisés. On y trouve une débiteuse à disque diamanté, un centre d’usinage numérique à changement d’outils automatisés et une mouleureuse-polisseuse, utile pour de nombreuses reprises lors du façonnage d'une pierre.

 

groupepm


Tous les équipements sont signés Thibaut. Ce concepteur et fabricant français, implanté à Vire (Calvados), reste parmi les rares spécialistes de la machine-outil dédiée aux matériaux durs. Toujours familial et dirigé par Jacques Thibaut, il emploie 150 personnes et revendique 20 millions d’€ de chiffre d’affaires.
« Depuis notre installation, nous avons investi 500.000 € car nous voulions pouvoir produire de manière efficace, confortable et sécuritaire », indique Lionel Pommey, le dirigeant de Trevix. Cet homme de 57 ans travaille avec sa femme Agnès de deux ans son aînée (**). Leur parcours professionnel respectif détone par rapport à l’activité qu'ils exercent.

debiteuse
Débiteuse numérique dédiée à la coupe et à la mise au format de tranches de granit - ici du granit tequila d’Inde -, marbre, pierre et résine minérale de 10 mm à 250 mm d’épaisseur. © Traces Ecrites

   

Elle, avocate, laisse tomber le barreau de Dijon après 9 ans d’exercice pour épauler son mari. Lui, diplômé d’une école de commerce et ancien cadre commercial dans une société de produits d’électricité, démissionne en 1995 pour reprendre une entreprise. Il la trouve en Saône-et-Loire dans le secteur des articles funéraires.
« On s’est vite aperçu que la concurrence chinoise à bas coût pour les pierres tombales et autres articles funéraires allaient tuer le marché, aussi avons-nous décidé un retour sur Dijon en visant, avec un réel potentiel de clientèle, l’agencement et la décoration », explique le marbrier.

 

35 salles de bains pour le Grand Hôtel La Cloche de Dijon

 

cuisinetrevix
Ensemble de cuisine avec plan de travail et table en résine minérale imitation marbre. © Trevix

 

Opérationnel en 1999, le site d'Ouges permet d’ouvrager toutes les pierres. En témoigne le stock extérieur. Elles viennent de partout par tranches : granits, marbres, calcaires, résines minérales, quartz et même de l’onyx. « Les plus beaux granits arrivent du Brésil, d’Inde et pour les noirs du  Zimbabwe », précise Agnès Pommey.

 

bpbfc

stocktrevix
Le stock extérieur de pierres, livrées en tranches. © Traces Ecrites

 

Trevix livre ses produits à une clientèle de particuliers, de professionnels du bâtiment, de paysagistes et de collectivités locales. Parfois les chantiers sont exceptionnels comme les 35 salles de bain réalisées pour le compte du Grand Hôtel La Cloche de Dijon, entre 2014 et 2015. « On rêverait d’avoir des artisans aussi méticuleux, disponibles et amoureux de leur métier », assure Antoine Munoz, le directeur de l’établissement.

trevixcheminee
Agnès et Lionel Pommey, à gauche et au centre, en compagnie de Bruno Saint-Yves, meilleur ouvrier de France (MOF) devant son chef-d’œuvre : une cheminée 16ème siècle en marbre rouge du Languedoc et marbre de Carrare. © Traces Ecrites


Trevix intervient également en rénovation de marbre fissuré ou cassé : plateaux de commodes, dessus de cheminées…. Mais également sur les monuments funéraires, des calvaires, des monuments aux morts et pour les cérémonies de pose des premières pierres. Le couple n’est pas seul. Avec Bruno Saint-Yves, formé à la taille de pierre, il emploie un Meilleur Ouvrier de France (MOF), le seul marbrier distingué en 2019, après avoir été meilleur apprenti de France. Comme quoi qui se ressemble, s’assemble !

(*) Outils de percussion destinés à dégrossir, équarrir, layer et fêler la pierre.

(*) Tous deux sont issus de famille d’entrepreneurs dijonnais : l’ancienne charcuterie Pommey pour Lionel et, du côté d’Agnès, les Escargots Mourey, société devenue par la suite Bourgogne Escargots.

echantillonsdegranit
Divers échantillons de granit exposés chez Trevix. © Traces Ecrites

 

Découvrez le panorama de l'industrie extractie en Côte-d'Or en cliquant sur le logo

nouveauinvestcotedor

1 commentaire(s) pour cet article
  1. xavier charvetdit :

    Je recommande vivement cette entreprise et ses dirigeants pour la qualité des conseils et des travaux réalisés. Merci à eux deux.

Commentez !

Combien font "9 plus 5" ?