Moins d’exposants pour le salon « de reprise » après une année d’absence. Les entrepreneurs du bâtiment qui ont des carnets de commande remplis jusqu’à un an, ne font pas du salon une priorité. Le retour des visiteurs est attendu au niveau d'avant grâce à, pour la première fois, un accès gratuit. ...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "7 plus 5" ?