Privé de toute possibilité d’organiser des manifestations depuis un an, le secteur de l’événementiel tente de se réinventer. DijonCongrexpo fait le pari d’un salon grand public 100% virtuel, le salon de l’habitat du 8 au 11 avril. En attendant, si les conditions sanitaires le permettent, le retour du « vrai » salon fin mai. S’il faut retenir un aspect positif de la crise sanitaire, c’est l’invention d’un nouveau format de salon hybride, qui perdurera bien après elle, estiment les gestionnaires du parc des expositions et des congrès de Dijon, à la fois en présentiel et digital.

Avec la crise sanitaire, les salons virtuels ont été rôdés sur une cible professionnelle captive qui s’est bien accommodée des rendez-vous B to B en ligne. DijonCongrexpo fait le pari d’adapter la formule à un salon grand public. Le salon de l’habitat, la seconde plus importante......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "10 plus 3" ?