Le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) ouvre au grand public son module de e-learning conçu pour les prescripteurs, tandis que l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne - Patrimoine mondial lance deux nouveaux outils, une expérience de découverte des vins, ainsi qu’une carte collectant les expériences des climats.


• L’interprofession des vins de Bourgogne (BIVB) a ouvert, en début d’année, son module de formation « À la découverte des vins de Bourgogne » (*) au grand public.

Celui-ci, dévoilé il y a presque 10 ans, a été actualisé et légèrement relooké pour l’occasion. En 90 minutes, à travers un savant mélange de vidéos, d’explications interactives et de quizz, celui-ci permet de s’initier aux spécificités de la Bourgogne viticole, ses crus, ses climats, son histoire. « Notre formation s’adresse aux personnes qui connaissent peu le sujet, et donne un aperçu général du sujet. Nous sommes à un niveau de découverte, nous n’abordons pas les sujets les plus complexes ou techniques », précise Nelly Blau, responsable marketing et communication export au BIVB, en charge du projet de e-learning.

Pour aller plus loin, l’utilisateur peut également consulter des PDF plus détaillés, accessibles depuis le module de formation. L’accent a été mis sur la pédagogie et la progressivité de la découverte, du vignoble et du vin, le contenu ayant été élaboré avec le CEGOS, un spécialiste de l’ingénierie de la formation.

vignoble
La Côte de Nuits-Saint-Georges, surnommée « les Champs-Elysées de la Bourgogne », regroupe une multitude de crus mondialement renommés. © BIVB.


Si elle a évolué régulièrement ces dix dernières années et est proposée en plusieurs langues (français, anglais, chinois, japonais), cette découverte interactive n’est pas encore totalement adaptée aux usages du moment, n’étant que très partiellement accessible depuis un smartphone. Cette adaptation nécessaire figure au menu des futures mises à jour.
« Nous comptons optimiser notre outil, en le rendant « responsive » (Ndlr : s'adaptant automatiquement à l’écran de consultation, y compris sur smartphone), mais nous envisageons également de le rendre certifiant, et d’en faire un point de contact efficace avec nos publics », note la responsable. Un budget conséquent, de l’ordre de 200 à 300.000 €, devrait être consacré à ces évolutions.

 cdcotedor

 

900 caves à visiter, dans le respect des normes sanitaires anti-Covid

cavedeux
Pour accueillir le public, de plus en plus de vignerons font des efforts pour faire de leur cave des lieux de visite. Ici, le Domaine Tupinier-Bautista à Mercurey qui a fait intervenir un architecte, Yves Grandperret de Chalon-sur-Saône. © Traces Ecrites
 Le confinement a mis un coup d’arrêt aux visites touristiques des caves de Bourgogne. Certains viticulteurs ont tenté de s’adapter, en promouvant notamment la vente en ligne, mais le manque à gagner de ces dernières semaines demeure conséquent pour tous, la vente directe représentant d’ordinaire environ 15 % du chiffre d’affaires de la filière.
Avec le déconfinement, les affaires reprennent et le BIVB compte bien essayer d’amplifier le mouvement. Une liste des 900 caves désormais ouvertes de la région est disponible, avec une fiche détaillant, pour chaque domaine, son histoire, les vins proposés et les conditions d’accès à la cave. La liste demeure fastidieuse à consulter, malgré son classement alphabétique. Un moteur de recherche aurait sans doute rendu son accès plus aisé.


negociants


• L’Association des Climats du vignoble de Bourgogne - Patrimoine mondial suit un chemin voisin avec l’officialisation, le 5 juin dernier, de son module de e-formation « Comprendre les Climats du vignoble de Bourgogne » (**).

Plus ramassé que son grand frère, celui-ci permet de mieux comprendre la subtile notion de climat, à travers six thèmes, notamment la genèse, et l’histoire du développement des climats. Très claire et concise, cette formation permet, en à peine une demi-heure, de mieux cerner cette spécificité bourguignonne. Elle n’est pour l’heure proposée qu’en français. « Nous avons travaillé une année à élaborer notre formation en ligne, et nous songeons, à l’avenir, à la décliner en anglais », précise Delphine Thevenot-Martinez, responsable communication et mécénat au sein de l’association.
L’outil a été conçu à destination des professionnels, notamment des travailleurs saisonniers et des acteurs du tourisme qui peuvent s’initier aux spécificités bourguignonnes pour transmettre une information juste et précise au public accueilli. « Tous nos contenus ont été validés par notre comité scientifique », assure la responsable.

carte
Si le confinement a dopé la fréquentation du module de formation du BIVB, la période a également été l’occasion, pour l’association de promotion des Climats, d’une belle mise à jour de la carte touristique des Climats. Avec un design soigné, celle-ci présente les côtes viticoles de Beaune et de Nuits, des itinéraires de visite comme l’éternelle route des grands crus, mais également des chemins à parcourir à pied, à vélo et même à cheval.
Au dos de la carte, conçue pour être exposée dans les caveaux, par exemple, des propositions d’accueil à destination des familles, incluant des activités pour les enfants, ainsi qu’un guide des caves touristiques labellisées. « Ces caves, qui proposent des dégustations gratuites, sont ouvertes aux touristes. Nous précisions quelles langues sont parlées et les horaires d’ouverture », décrit Delphine Thevenot-Martinez.


Dernières retouches à la la future cité de Mâcon
 

citevinmacon
© BC Architecture et ACL Associés

Le BIVB, maître d’ouvrage de la Cité des vins et des Climats de Bourgogne a profité du confinement pour approfondir son travail de conception de la future cité de Mâcon, l’une des trois avec Beaune et Chablis qui mettra à l’honneur le vignoble de Bourgogne. Initialement installée à cheval sur la Maison des vins du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) et la Maison Mâconnaise des vins, la version définitive recentre ses locaux autour du seul bâtiment de l’Interprofession.

L’exposition permanente gagne en surface et de nombreux lieux de convivialité, de dégustation ou de réunion supplémentaires seront aménagés. L’apparence extérieure reste fidèle à sa signature originelle. Le totem en forme de vis de pressoir domine du haut de ses 13 mètres, une façade enroulée, inspirée de l’ammonite en référence à la constitution des sols de la région.


(*) Le module de formation du BIVB, libre d’accès, est utilisable en ligne et/ou téléchargeable pour une utilisation hors connexion.
Accès pour le grand public : https://www.vins-bourgogne.fr/e-learning/e-learning-a-la-decouverte-des-vins-de-bourgogne,2800,10668.html?
Accès pour les professionnels, sommeliers, restaurateurs, cavistes, importateurs ou encore formateurs :
https://www.vins-bourgogne.fr/espace-professionnels/espace-professionnels,2310,9226.html?

(**) Le module de formation de l’association des Climats des vignobles de Bourgogne est libre d’accès :  https://www.climats-bourgogne.com/e-formation - Et la carte touristique est téléchargeable ici

Mieux connaître la filière viticole en Côte-d'or en cliquant sur le logo

invest

Commentez !

Combien font "1 plus 2" ?