Le franc-comtois Cabete Façades lance une franchise. Nouvel investissement de 11 millions d'€ chez Sotralentz Construction. La manufacture de bijoux Orest Group implante un atelier dans les Vosges. L’illustrateur hollandais Fred van Deelen égaie l’A36 dans le Territoire de Belfort. Solvay va construire un quatrième four à chaux à Dombasle-sur-Meurthe pour plus de 10 millions d’€. Le contournement routier de Mirebeau (Côte-d’Or) enfin opérationnel en septembre pour 25 millions d'€. La Cave des vignerons de Buxy certifiée à haute valeur environnementale (HVE). L'Alsacien Thierry Cahn, président du conseil de surveillance du groupe bancaire BPCE.

 

• Cabete Façades se lance avec franchises sur le marché national

Cabete Façades vise un déploiement national, depuis sa base de Trevenans (Territoire de Belfort). La PME familiale de revêtements de façades et d’isolation par l’extérieur commence à constituer un réseau de franchisés, avec l’ambition d’en totaliser une cinquantaine d’ici à 2025. Ces ambassadeurs couvriront chacun un périmètre de l’ordre d’un ou deux départements.
« Nous estimons détenir un savoir-faire qui peut trouver sa place sur le marché ailleurs que dans notre fief, d’autant plus que la demande pour la rénovation énergétique connaît un boom, autour de Ma Prime Rénov’ » expose Emmanuel Cabete, codirigeant avec son frère Grégory. Le nombre de logements en précarité énergétique qui nécessitent une rénovation d’ici à 2050 en France est estimé à 3,5 millions rappelle l’entreprise en citant les chiffres de l’Observatoire national de la précarité énergétique.
En profil de franchisés, Cabete Façades vise aussi bien des technico-commerciaux que des salariés et cadres du BTP que des indépendants. « En fait toute personne qui souhaite franchir le pas de l’entrepreneuriat mais hésite et pourra ainsi oser avec notre accompagnement », souligne le dirigeant. Ces candidats seront formés sur le plan technique chez Cabete. Ils devront faire un apport personnel de 25.000 € et verser 8 % de redevances. La PME créée en 1965 par le grand-père des actuels dirigeants compte 70 salariés pour 6,9 millions d’€ de chiffre d’affaires l’an dernier.  L’objectif, après cette année Covid, est de remonter à plus de 7,5 millions. M.N.

 

pvffevrier

 • Nouvel investissement chez Sotralentz Construction

 

sotralentz
L'usine d'aciers pour le béton armé de Sotralentz à Drulingen (Bas-Rhin) réalise un nouvel investissement de 11 millions d'€. En vignette, des armatures de voussoirs de tunneliers. © Sotralentz


Fabricant d’aciers pour béton armé, Sotralentz Construction engage un investissement de 11 millions d’€ soutenu par le plan de relance de l’Etat (500.000 €) sur son site de Drulingen (Bas-Rhin). En janvier prochain puis un an plus tard, il mettra en service deux lignes de soudage automatisées qui remplaceront des équipements en mode manuel. « Nous gagnerons en capacité de production, grâce à l’optimisation des flux et à une meilleure productivité », précise le directeur général Olivier Schmitt.
Cet investissement s’ajoute à l’effort de 15 millions d’€ de modernisation, promis et effectivement réalisé par le nouveau propriétaire de l’entreprise, le groupe allemand Sulzle qui l’avait reprise en état de redressement judiciaire fin 2016. La « Société nouvelle Sotralentz Construction » est repartie de l’avant au niveau de ses effectifs – passés en quatre ans de 145 à un peu plus de 160 avec la perspective de six créations en lien avec les nouveaux investissements –  et de son chiffre d’affaires, situé à 75 millions d’€ hors Covid.
Le site est spécialisé dans les treillis soudés, ainsi que dans les armatures de voussoirs de tunneliers qui lui font enchaîner les références de premier plan, dont plusieurs ouvrages souterrains du Grand Paris Express. M.N.

 ftnp-juin-2021

La manufacture alsacienne de bijoux Orest Group implante un atelier à dans les Vosges


Le marché du luxe porte la croissance de la manufacture de bijoux Orest Group à Erstein (Bas-Rhin). L’entreprise de 450 salariés s’implante à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), ville où elle mettra en service dans les prochaines semaines son deuxième atelier de production.
Leader sur le marché français des alliances, le fabricant travaille principalement en sous-traitance pour les grandes marques du luxe.
Orest Group compte embaucher 30 personnes dans un premier temps, mais envisage un total de 200 recrutements d’ici cinq ans. La manufacture a lancé un programme de formation auquel ont déjà pris part d’anciens salariés de l'équipementier automobile Inteva Products France, dont la fermeture en octobre dernier avait entraîné le licenciement de 222 salariés à Saint-Dié-des-Vosges. P.B.

 

flandria


• L’illustrateur hollandais Fred van Deelen égaie l’A36 dans le Territoire de Belfort

territoiredebelfort
© APRR/Fred van Deelen


Les automobilistes nombreux sur cette portion de l’A 36 entre Montbéliard et Fontaine, après Belfort, découvrent depuis peu une nouvelle signalisation culturelle et touristique, sous la forme de cinq panneaux de couleur marron. APRR, le gestionnaire de l’autoroute, évoque une galerie d’art, non sans raison. Il a choisi l’artiste illustrateur hollandais Fred van Deelen, spécialiste du trait anglais pour leur composition. Et le résultat est là  : l’incontournable lion et un territoire bien évoqué entre lacs et montagnes propice à l’évasion douce, en vélo notamment. Des symboles, des marqueurs forts de nature à faire mieux découvrir notre région. « Ces panneaux sont facteur d’attractivité et vont permettre de capter une clientèle de séjour et susciter la curiosité de sites qui n’étaient pas mis à l’honneur sur l’A36 », indique  Florian Bouquet président du conseil départemental du Territoire de Belfort. Le saviez-vous : à 130 km/h, vous ne disposez que de 3 secondes pour percevoir le message d’un panneau associant visuel et texte ? D.H.

 

ui-investissement-062021



• Solvay va construire un quatrième four à chaux à Dombasle-sur-Meurthe pour plus de 10 millions d’€

solvay
Le quatrième four à chaux permettra au site de Dombasle-sur-Meurthe de consolider sa production mais aussi de réduire ses émissions de CO2. © Solvay Group


Le chimiste Solvay a annoncé le 27 mai la construction d’un quatrième four à chaux sur son site de Dombasle-sur-Meurthe (Meurthe-et-Moselle). Ce programme « d’au moins 10 millions d’€ d’investissement » chiffre le groupe belge, a été présenté par Philippe Kehren, le président monde Carbonate et bicarbonate de soude de Solvay et Nicolas Dugenetay, le directeur du site Solvay de Dombasle-sur-Meurthe. Bpifrance devrait apporter le soutien du plan de Relance au projet dont la mise en service est attendue en 2024.
« Ce quatrième four à chaux permettra à la fois de consolider la production mais aussi de réduire les émissions de CO2 et d’améliorer la compétitivité du site », indique le groupe. Spécialisé dans la production de carbonate et bicarbonate de soude, l’usine fondée en 1873 emploie 320 personnes.
Parallèlement, Solvay investit 180 millions d’€ à Dombasle-sur-Meurthe en partenariat avec Véolia en vue de remplacer les trois chaudières au charbon par des chaudières alimentées en combustibles solides de récupération (CSR), la fraction non recyclable des déchets. Relire l'article de Traces Ecrites News iciP.B.

 

BEWebinaire

 

• Le contournement routier de Mirebeau (Côte-d'Or) enfin opérationnel en septembre

 

deviationmirebeau
François Sauvadet, le plus grand de tous, au milieu des maires concernés par cette déviation tant attendue. © Traces Ecrites


Début septembre, les résidents du centre bourg de cette commune de Côte-d’Or vont enfin pouvoir respirer cet autre chose que les fumées des pots d’échappement des 700 à 800 poids-lourds qui la traversent quotidiennement. Et ne plus supporter par ailleurs une pollution sonore et les vibrations de la chaussée au passage des engins. Le Conseil Départemental aura mis 8 ans à boucler, seul précise t-il, pour 24,45 millions d’€ cette opération routière de 4,7 km (28 hectares d’emprise), la plus importante réalisée en Côte-d’Or depuis une décennie. Le chantier est d’envergure, avec 3 ponts sur 5 ouvrages d’art, 5 giratoires, 185.000 m3 de déblais et pas moins 23.500 m2 de bassins compensatoire de crues. Le groupe de TP Roger Martin et l’entreprise Pennequin y ont démontré leur savoir-faire. D.H.

 

cd21vae


• La Cave des vignerons de Buxy certifiée à haute valeur environnementale (HVE)

 

buxy


Cette certification atteste de pratiques viticoles dites vertueuses, car respectueuses de la biodiversité, et de produits de qualité. Engagée depuis 2011 dans cette démarche, l’entreprise atteint cette fois-ci le niveau 3 Voie A après l’audit d’un panel de 17 vignerons-coopérateurs. « Ce qui signifie que nous avons validé tous les critères requis, notamment en matière de ressource en eau et de fertilisation des sols », souligne un communiqué de l'entreprise. La cave de Saône-et-Loire vinifie 1.150 hectares, réalisait en 2019 près de 40,2 millions d’€ de chiffre d’affaires, avec plus de 40 salariés. D.H.

mecateam

thierrycahn
© BPALC

• Thierry Cahn, président du conseil de surveillance du groupe bancaire BPCE

Le président depuis 2000 d’une Banque Populaire, déjà celle du Haut-Rhin, puis celle d’Alsace et depuis le regroupement régional en 2014, d’Alsace, Lorraine, Champagne (BPALC) accède à la présidence du conseil de surveillance du groupe bancaire Banque Populaire Caisse d’Épargne (BPCE). Avocat de métier à Colmar, avec une forte sensibilité en droit des affaires, cet homme de 64 ans pilotera une mission régalienne en terme de stratégie, d’organisation et plus globalement garante du bon fonctionnement du groupe notamment auprès des ociétaires. Il aura comme vice-président le Bourguignon Eric Fougère, par ailleurs président du conseil d’orientation et de surveillance de la Caisse d'Epargne Bourgogne-Franche-Comté. Agé de 53 ans, ce banquier de formation assure  depuis 2006 la direction financière du groupe viticole Louis Latour, implanté à Beaune. D.H.

 

Commentez !

Combien font "7 plus 2" ?