Avec Jacob Delafon, dans le Jura, dont l’Américain Kohler se sépare, le fabricant de robinets Kramer, dans la Meuse, voulait constituer un pôle sanitaire. Le repreneur potentiel a retiré son offre le 23 février. Ce retrait met en péril le site de 140 salariés, dernier fabricant français de sanitaires en céramique haut de gamme, qui n’a pas d’autres candidat déclaré à son rachat. Portrait de cette entreprise lorraine, également propriétaire de Horus en Alsace.

MISE A JOUR 23 FÉVRIER, 18 H. Dans un communiqué, Kramer annonce retirer son offre. « L’opacité dont a fait preuve le groupe Kohler en matière d’informations ne permet pas de répondre aux conditions et délais imposés par celui-ci et emporte aujourd’hui la conviction de......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "3 plus 1" ?