Paysage typique du Cap Occidental : vignes, architecture boer et chaîne de montagne.  Crédit : Office de tourisme sud-africain.
Paysage typique du Cap Occidental : vignes, architecture boer et chaîne de montagne.
Crédit : Office de tourisme sud-africain.

EVENEMENT. Pour sa 83ième édition, du 31 octobre au 11 novembre, la Foire internationale et gastronomique de Dijon renouvelle son concept.

Chaque année une grande région viticole du monde viendra s’exposer, non seulement dans le pavillon de l’hôte d’honneur, mais également lors d’un salon réservé à ses vins et baptisé Vinidivio.

Cette année, il s’agit de l'Afrique du Sud. Une conférence de presse, hier, en a donné le menu.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Branle-bas de combat à Dijon Congrexpo !

Les 28 collaborateurs de cette association gestionnaire du palais des congrès et parc des expositions de Dijon sont tous mobilisés pour préparer la 83ième édition de la Foire internationale et gastronomique de Dijon, premier événement économique de Bourgogne.

Et cette année d’autant plus, que cette grande manifestation populaire, organisée du 31 octobre au 11 novembre, évolue dans son concept.

« Nous souhaitons, sans modifier tout le côté festif et convivial, monter en gamme avec l’accueil d’une grande région viticole du monde », explique Jean Battault, président de Dijon Congrexpo (6,5 millions d’€ de chiffre d’affaires).

« L’image du vin colle à la Bourgogne, voilà pourquoi nous allons dorénavant faire découvrir à nos 180 000 visiteurs d’autres productions de qualité comme, cette année, les vins de la région du Cap », précise Yves Bruneau, le directeur.

La Foire de Dijon a en effet besoin de se renouveler. Sa fréquentation a chuté ces deux dernières éditions, notamment en raison des travaux du tramway qui ont fait fuir les visiteurs des régions limitrophes, faute d’un accès facile en voiture.

Maintenant que tout est rentré dans l’ordre et que « 2546 places de parking sont disponibles dans un rayon de 900 mètres », la reconquête de cette clientèle devient une priorité.

Car, la Foire de Dijon (2,7 millions d’€ de chiffre d’affaires) et 6ème foire de France, entend préserver ses deux avantages compétitifs majeurs : un taux de fidélité de ses 600 exposants de 80% et le meilleur ratio national visiteurs/exposants.

« Nous en travaillons un autre qui est celui du rajeunissement de la fréquentation, avec déjà pas moins de 25% de visiteurs payants qui ont moins de 35 ans », argumente Yves Bruneau.

Le chef sud-africain Benny Masekwameng, célèbre dans son pays pour sa table à Johannesburg et sa participation à l'émission Master Chef tiendra le restaurant du pavillon d'honneur.
Le chef sud-africain Benny Masekwameng, célèbre dans son pays pour sa table à Johannesburg et sa participation à l'émission Master Chef tiendra le restaurant du pavillon d'honneur.
Crédit: Philippe Maupetit.

Le quartier des saveurs illustre la montée en gamme triplement opportune dans un contexte local favorable à l'éducation culinaire. Dans un peu plus d'un an, Dijon accueillera la cité de la gastronomie. Dans une période un peu plus lointaine, la côte viticole de Dijon à Beaune espère recevoir la bénédiction de l'Unesco. Depuis plusieurs années, le pôle de compétitivité Vitagora se penche avec des chercheurs sur l'amélioration du goût.

Trente artisans et industriels de l'agroalimentaire côtoient des chefs cuisiniers.

Au nombre de 14, dont une dizaine d'étoilés, les grands chefs prépareront chaque jour, seuls ou en duo, des menus gastronomiques (*). « Retranscrire sur une foire ce que l'on fait dans son restaurant est une entreprise sportive, mais il existe des techniques pour maintenir le même niveau de qualité », témoigne Philippe Augé, chef de l'hostellerie de Levernois (Côte-d'Or).

Au bistrot des saveurs, Eric Bionès concoctera des menus à partir des produits exposés dans cet espace et partagera ses recettes avec les visiteurs.

Stéphane Derbord, chef 1 étoile à Dijon, fera même la démonstration, avec la banque alimentaire de Bourgogne, qu'on peut composer des menus goûteux pour quelques €…

Hôte d'honneur oblige, un chef sud-africain Benny Masekwameng, célèbre dans son pays pour sa table à Johannesburg et sa participation à l'émission Master Chef se déplace pour tenir le restaurant du pavillon de l'Afrique du Sud.

Les artisans et industriels de l'agroalimentaire y trouvent leur compte pour faire connaître leurs nouveautés  aux consommateurs.

Seb qui concentre un tiers de la recherche du groupe sur son site de Selongey (Côte-d'Or) a pris l'habitude de faire des premières mondiales sur la foire. Cette année, entre autres, l'Actifry Mini.

Plus modeste entreprise, La Ferme Fruirouge officialise sa diversification dans les eaux florales à base de feuille de cassis. L'Européenne de condiments présentera une moutarde spécialement conçue pour les enfants.

Nouvelle pierre à l'édifice.  Le salon Vinidivio, chaque année dédié à un vignoble, accueillera durant 5 jours (31 octobre au 4 novembre) au palais des congrès contigu, 25 producteurs de la région du Cap Occidental qui proposeront leurs vins à la dégustation et à la vente.

Un concours international dont le jury sera présidé par Eric Goettelmann, chef sommelier du groupe Bernard Loiseau, récompensera les meilleurs crus dégustés à l'aveugle.

Pour parfaire l'ambiance viti-vinicole, Dijon organisera une paulée au cellier de Clervaux. Sur le modèle du traditionnel repas des vendanges, chaque convive sortira une bouteille de sa cave pour la partager avec son voisin.

Le hall principal du parc des expositions de Dijon, dédié à la gastronomie.  Crédit : Philippe Maupetit.
Le hall principal du parc des expositions de Dijon, dédié à la gastronomie.
Crédit : Philippe Maupetit.

Renseignements pratiques sur le site de la foire qui, pour la 1ère fois, vend les billets d'entrée en ligne, à un tarif réduit.

(*) Sur réservation au 03 80 69 21 00.

Commentez !

Combien font "9 plus 2" ?