Considéré comme la capitale française de la vannerie avec la seule école en France d'osiériculture et de vannerie, le village de Fayl-Billot compte une trentaine de professionnels qui perpétue, et renouvelle aussi, une tradition artisanale. Cette économie est aussi le moteur touristique du sud de la Haute-Marne. La profession s’apprête à fêter le 18 janvier son saint-patron, Antoine, et à accueillir la Cité de la vannerie.

Ce jour-là, Pierre Éveillard, vannier à Charmoy, officie à la boutique-atelier du Comité de Développement et de Promotion de la Vannerie, dans la rue principale de Fayl-Billot. Cette association regroupe une douzaine de vanniers des alentours de ce village de Haute-Marne, considéré comme la......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "3 plus 5" ?