Patrimoine. Justice est rendue. Voilà enfin les Pleurants -non pas de retour de leur tournée américaine (1)-, mais montrés au grand jour aux Dijonnais, déshabillés des arcatures du tombeau de Philippe Le Hardi, duc de Bourgogne.

Car ces statuettes en albâtre font partie du registre patrimonial local. Certes moins renommés que la Chouette, les touristes ne s'y trompent pas pour autant : la visite de la salle des gardes du musée des Beaux-Arts où se tenaient il y a quelques semaines encore, les tombeaux des ducs de Bourgogne, est incontournable d'un séjour dijonnais.

Grâce aux travaux de rénovation du musée des Beaux-Arts, les Pleurants ont donc quitté leur tanière. La salle des gardes devenue inaccessible pour deux ans, ils se montrent au grand jour dans une autre salle du musée, disposés en procession comme leurs 39 compère du tombeau de Jean Sans Peur, partis aux Etats-Unis jusqu'en 2013.

C'est l'occasion de regarder dans le détail ces petits personnages, 35 dans leur état originel et quatre moulages remplaçant trois d'entre eux, propriété du musée de Cleveland (USA) et un dernier conservé quelque part dans une collection particulière. Manque juste à l'appel un couple d'enfants de choeur évanoui dans la nature.

Encore deux ans et demi de travaux

Engagée en 2002, la rénovation du musée des Beaux-Arts aborde «la phase la plus importante», expose Sophie Jugie, conservatrice.

Les travaux portent sur le corps de logis du palais des ducs de Bourgogne, édifié par Philippe Le Bon vers 1450, ainsi que la cour de Bar (d'accès au musée).

Sont également entrepris des travaux destinés à réduire la consommation d'énergie : isolation, doubles fenêtres y compris devant les vitraux et dispositif de rafraîchissement et de contrôle de l'hygrométrie.

Des caissons étanches autour des œuvres les plus fragiles remplacent la généralisation de la climatisation.

Conduit par Ateliers Lion Architectes Urbanistes Éric Pallot, architecte en chef des Monuments historiques, le chantier se terminera en septembre 2013.

Son coût : 60 millions d'euros.

(*) En savoir plus sur la tournée américaine des Pleurants, démarrée en mars 2010, et qui se termine dans un an par le musée de Cluny à Paris avant de regagner Dijon à la fin de 2012, voir :

www.auxerretv.com/content/index.php?post/2010/03/16/Les-Pleurants

Commentez !

Combien font "1 plus 6" ?