Adoptée par le conseil métropolitain en novembre 2019, la création d’une SemOp (Société d’économie mixte à Opération unique) pour la gestion de l’eau potable et de l’assainissement prend effet ce 1er avril. Solution intermédiaire entre la délégation de service public qui existait depuis 30 ans avec Suez, et le retour à la régie municipale, ce statut juridique marie le même Suez et Dijon Métropole pendant neuf ans. Avec 100 millions d’€ d’investissements à la clé pour améliorer la qualité des rejets issus des eaux usées.

François Rebsamen s’était promis à son élection à la mairie de Dijon en 2001 de se séparer de la délégation de service public avec Lyonnaise des Eaux, aujourd’hui Suez, contractée par son prédécesseur Robert Poujade. A l’issue du contrat de 30 ans, la......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "6 plus 8" ?