L’enquête publique portant sur une nouvelle répartition des prélèvements de Nestlé Waters dans deux nappes souterraines des Vosges se clôture ce 31 mai. Un collectif d’associations estime que la multinationale suisse qui emploie 780 salariés à Vittel et Contrexéville, fragilise la ressource en eau potable ...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "9 plus 10" ?