Le trafic ferroviaire a considérablement diminué l’année dernière, consécutivement aux confinements. La baisse du trafic pèse sur la compagnie de transport, la SNCF, mais aussi les recettes des conseils régionaux qui gèrent les TER. Combien de temps les voyageurs bouderont-ils le train ? En Bourgogne-Franche-Comté, la période atone n’empêche pas une poursuite des investissements sur la voie ferrée et dans les gares, avec même un chiffre record de 423 millions d’€.

La question ne se pose pas qu’en Bourgogne-Franche-Comté, mais l’intervention de Michel Neugnot, 1er vice-président du conseil régional, ce début de semaine à la conférence de presse annuelle de SNCF Réseau, crée l’opportunité de s’interroger sur le......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "4 plus 6" ?