cres9833-682x1024
Albéric Bichot, président de la maison de vin beaunoise Albert Bichot.

 

VIN. Dans une logique de circuit-court et de couverture intégrale des vignobles bourguignons, Albert Bichot prend pied dans le « saint des saints » du Beaujolais en s’offrant ce que son président Albéric Bichot appelle « une pépite »: le domaine de Rochegrès à Moulin-à-Vent (Rhône).

 

Albéric Bichot n’est pas seulement fier de porter le nom de ses aïeux: il veut aussi prouver que la bourgogne viticole peut (et doit) fonctionner en circuit court.

 

Sous sa présidence, la maison Albert Bichot (45,5 millions d’€ de chiffre d’affaires, plus de 100 salariés), la dernière des grandes maison beaunoises 100% familiale, avec Louis Latour, raisonne à contre-courant des groupes concentrationnaires et préfère vinifier à Nuits-Saint-Georges quand le raisin est récolté en Côte de Nuits (Château gris notamment), à Chablis quand cela se passe à Chablis (Long-Depaquit), etc, etc

 

Dans sa palette qui couvre le vignoble du nord Kimmeridgien (sol de nature jurassique comme en Chablisien) au Chalonnais, il lui manquait un morceau du sud pour pouvoir revendiquer la couverture intégrale de la Bourgogne.

 

Ce vide est désormais comblé depuis l’acquisition du Domaine de Rochegrès, l’un des fleurons de l’appellation Moulin-à-Vent.

 

Lire la suite chez nos confrères et amis de : www.dijonbeaunemag.fr

 

Photos : Dijon Beaune Mag.

 

cres9778-682x1024

Commentez !

Combien font "4 plus 3" ?