hmyusinage

 

AGENCEMENT COMMERCIAL. Avec le rachat de la filiale polonaise du groupe norvégien New Store Europe, HMY s’implante en Norvège et en Pologne pour couvrir les marchés scandinaves et d’Europe centrale.

Numéro un français du secteur, l’aménageur de grandes surfaces et d’enseignes de magasins basé à Monéteau (Yonne) assure dorénavant des installations clés en main, mariant différents matériaux, pour créer de véritables ambiances commerciales.

L’international est son pré carré avec actuellement des ventes dans 67 pays.

 

HMY comble ses manques géographiques. Le numéro un français de l’aménagement de surfaces de vente, tant en grande distribution que pour les réseaux d’enseignes, vient de racheter la filiale polonaise du groupe norvégien New Store Europe, tombé en faillite en septembre 2014. Cette entreprise (8 millions d’€ de chiffre d’affaires, 30 salariés) lui apporte un savoir-faire pointu dans le sur-mesure d’agencement de magasins.

 

« Nous ne faisons plus aujourd’hui des gondoles métalliques au kilomètre, mais des prestations clé en main qui intègrent le design, la fabrication et l’installation, même de nuit pour éviter à nos clients toute perte d’activité », explique Stanislas de Marcé, le directeur administratif et financier.

 

hmybayard
Exemple d'aménagement réalisé par HMY. Ici un des magasins Bayard, célèbre marque de vêtements française relancée par le Dijonnais Patrick Oudet.

 

Implantée à Monéteau, près d’Auxerre (Yonne), HMY profite par ailleurs de la déconfiture de son concurrent pour monter une société en Norvège qui emploiera à terme 30 personnes et vise rapidement un chiffre d’affaires de 10 millions d’€.

 

8 millions d’€ d’investissement par an

 

Ce petit groupe de 4 500 personnes et 480 millions d’€ de chiffre d’affaires attendus en 2014, qui exploite neuf usines dans le monde, dont deux en France avec Vendôme (Loir-et-Cher), a su surmonter la crise en réduisant ses dettes et augmentant ses fonds propres.

 

Sous LBO depuis 2005 et né sept ans auparavant de la fusion du Français Hermès Métal et de l’Espagnol Yudigar, HMY s’est repositionné dans le haut de gamme pour proposer des aménagements d’espaces qui créent des ambiances propres à susciter l'intérêt des clients.

 

hmymenuisier
HMY emploie dorénavant de nombreux menuisiers pour créer des aménagements de surfaces commerciales qui marient différents matériaux.

 

« Partenaire historique de Carrefour, nous travaillons entre autres pour Renault, la BNP, les aéroports ou l’enseigne Séphora », indique Stanislas de Marcé. Une stratégie qui porte ses fruits. Le résultat d’exploitation, déjà en hausse de 20% en 2013, a bondi de 30% l'an dernier.

 

L’international y tient une place prépondérante. Le groupe HMY livre 67 pays et étudie attentivement toute opportunité de couvrir des marchés où il était absent, comme la Colombie l’an dernier et dorénavant, la Scandinavie et l’Europe centrale.

 

Pour faire face à ces développements, l’investissement industriel s’établit en moyenne à 8 millions d’€ par an en renouvellement d’équipements de soudage, ligne de peinture et autres unités de perçage.

 

hmyoptique
Autre exemple d'agencement, ici un magasin d'un réseau d'optique.

 

Cet article du même auteur est aussi à lire dans le journal Les Echos.

 

Photos fournies par l’entreprise.

 

Commentez !

Combien font "2 plus 4" ?