Les deux journées portes ouvertes, des 23 et 24 septembre dernier chez Vernet-Behringer, sur le site de production dijonnais du fabricant de machines-outils, ont offert tant une respiration industrielle qu’un appel économique du grand large salutaires en ces temps troublés, ponctués de repli sur soi, d’annulations en tous genres, d’interdictions décrétées d’être et d’agir. Tour d’horizon..., aussi en images.

Pascal Denis, PDG de Vernet-Behringer, fabricant de machines-outils pour les charpentiers métalliques, les serruriers métalliers et les pylôniers, depuis l’été filiale à 100% de son ancien actionnaire minoritaire l’Allemand Behringer (Notre article du 7 septembre : ici), n’est pas......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "1 plus 10" ?