HABITAT. Baptisé Fredaine, ce petit appartement flottant de 36 m2, avec possibilité d’avoir une terrasse de 40 m2, est présenté aujourd’hui et jusqu’au 16 décembre au salon «Nautic», organisé à Paris (Porte de Versailles).

Sorti du chantier naval des Canalous, constructeur et loueur de bateaux de plaisance implanté à Digoin (Saône-et-Loire), il peut être une réponse aux petits budgets des mal-logés.

D’autant que seuls manquent quelques meubles et une décoration personnalisée.

Découverte…

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Vous en avez assez de louer un deux pièces hors de prix et mal entretenu. Et si vous pouvez devenir propriétaire, vous hésitez à vous endetter pour 20 ou 30 ans.

La solution se trouve peut-être sur l’eau avec le dernier-né du chantier naval des Canalous, troisième loueur européen de bateaux de plaisance implanté à Digoin (Saône-et-Loire). Relire notre article : Les Canalous : de sacrés marins d'eau douce

Baptisé Fredaine, il s’agit un bateau à fond plat, tout en bois, offrant une surface habitable de 36 m2. Et comme dans tout bateau le moindre recoin est optimisé. Il est présenté jusqu’au 16 décembre au salon «Nautic», organisé à Paris (Porte de Versailles).

Visite du (futur) propriétaire

«Vous entrez d’abord dans une pièce à vivre de 18,7 m2 (4,8m x 3,9m) où vous pourrez y installer votre salon-salle à manger.

La version standard est équipée d’un bloc cuisine de 120 cm (placard, évier, 2 plaques et réfrigérateur).

Continuez à avancer et empruntez le couloir où se situent les toilettes de 1,1 m2, suffisamment spacieuses pour y installer un lavabo et une étagère en plus.

Au bout du couloir, vous arrivez dans la chambre à coucher de 11,1 m2 où se trouve un lit de 160 cm autour duquel vous allez pouvoir installer de nombreux rangements.

Pour finir cette visite, une salle de bain de 2,4 m2, attenante à la chambre à coucher, est équipée d’un bloc de douche ainsi que d’un lavabo et de son meuble».

Pour cette version de base, il en coûtera 79 800 € et avec l’aménagement d’une terrasse de 40 m2 : 18 800 € de plus. Si vous rajoutez 30 750 € pour un diesel hydraulique qui offre une bi-motorisation -le must-, la facture globale et TTC ne dépasse pas les 130 000 €.

Bon bien sûr, il faut aimer un tantinet l’aventure, sortir des sentiers battus ou encore être considéré comme un original.

Et bien, pas si sûr !

Alfred Carignan qui, avec ses parents dirige les Canalous, assure la vente finale. «Pas de taxe foncière, pas de taxe d’habitation, il suffit de trouver un emplacement de port pas trop cher ou de s’amarrer librement pas trop loin du lieu de travail».

Alors, comme le dit leur slogan : «Vivez autrement et osez un petit écart de conduite !».

A consulter également : www.bateau.fr

Crédit photos : Les Canalous

Commentez !

Combien font "5 plus 3" ?