Jean-Claude Plâ, dirigeant de Vingeanne Transports et vice-président de l’association Le Monde du Transport Réuni, entend que l’on fasse aussi preuve de respect comme de solidarité envers le secteur du transport, actuellement en première ligne pour livrer les hôpitaux, la grande distribution et les magasins spécialisés. Il dénonce l’attitude de ceux qui refusent aux chauffeurs un simple café ou l’accès aux sanitaires. Le dirigeant plaide par ailleurs pour une revalorisation de son métier, massacré depuis trop longtemps par les tarifs à bas coût des transporteurs d’Europe de l’Est. Entretien.

• Quelle situation vivent actuellement les entreprises de transport ? Une situation très contrastée selon que nos collègues travaillent pour l’industrie ou pour l’agroalimentaire (sec, frais et frigorifique). Dans le premier cas, ils sont presque à l’arrêt, dans le second, ils......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Jean-Pierre Spadonedit :

    Bravo aux transporteurs qui assurent comme ils le peuvent. Je dirige une petite boite qui produit des portes de garage. Et qui tourne, au ralenti mais qui tourne Notre credo, plus que jamais, à l'arrivée comme au départ : Pas de RVous, pas d'attente, journée continue, pas d'arrêt à midi, café et douche ouverte à tous les chauffeurs etc Et cela dans le respect des règles sanitaires Pour avoir eu de nombreuses années une flotte de plusieurs semi-remorques maison, on a la culture "routier", et on les aime bien ces gars qui assurent notre logistique. Continuez, vous serez reconnus après la guerre!

Commentez !

Combien font "10 plus 5" ?