TRAVAUX PUBLICS. Avec Sivignon TP, la Saône-et-Loire figure pour la 7ème fois en douze ans au palmarès du Prix Moniteur de la Construction, pour la région Est.

L'entreprise de Vendenesse-lès-Charolles se retrouve demain à Paris aux côtés de l'électricien Conect (1), également implanté dans le Charolais, avec l'espoir de décrocher un prix national.

Fervent défenseur des PME, Joël Brunet, son P-DG enclenche sa transmission.

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

PME de trente salariés implantée dans le Charolais, au sud de la Saône-et-Loire, Sivignon TP a une fierté : sa carrière de granit rose.

«Pour faire des granulats, il n'y en a pas d'identique dans l'est», affirme Joël Brunet son P-DG. Cette singularité lui ouvre des marchés dans la région lyonnaise et dans l'est de la France jusqu'en Suisse et bientôt en Belgique.

Un investissement de 1,5 million d'€ dans du matériel de concassage, en 2010, débouche sur un élargissement de la palette de produits, de la couche de forme de chaussées au sable et gravillons de finition, en passant par les bases pour les enrobés rouges.

Ingénieur formé en alternance, Vincent Ducroux, aujourd'hui directeur général ne veut pas s'arrêter là. Avec l'Insa de Lyon, il cherche de nouvelles applications.

Dernier né, un tissu alvéolaire du ton du matériau permet de stabiliser les gravillons sur une surface à forte circulation, comme les parkings. Lancé cette année, le nouveau produit vise aussi les espaces décoratifs.

Passage de flambeau d'ici 10 ans

La PME ne met pas ses œufs dans le même panier. Généraliste comme le dirigeant le définit lui même, elle additionne les compétences de terrassier et de canalisateur.

Il y a deux ans, la création de la société de transport Transib a pérennisé un marché de transport pour une carrière d'argile en Suisse. «Nos efforts de diversification nous ont permis de mieux passer la crise», analyse le directeur général.

Les résultats l'attestent. Le chiffre d'affaires 2011-2012, de 4,4 d'€ a fait une progression de 25% nettement supérieure à la croissance du secteur avec une rentabilité de plus de 5% et une capacité d'autofinancement de 12%.

Repreneur en 2009 de l'entreprise fondée par Marc Sivignon il y a une trentaine d'années, Joël Brunet, ancien président de la fédération du BTP de l'Ain prépare sa propre succession.

Il a déjà cédé 20% du capital de la société à Vincent Ducroux, le directeur général et à Patrick Tournu, le directeur technique.

«Je ne peux pas me présenter comme un fervent défenseur des PME sans envisager l'avenir de ma propre affaire», dit-il. Le passage de flambeau devrait se faire d'ici dix ans.

(1) Lire l'article sur le groupe Thivent, maison mère de Conect, qui a reçu la semaine dernière le trophée Responsabilité Sociale de l'Entreprise (RSE) du conseil régional de Bourgogne. Thivent bétonne son rôle social

Crédit photo : Traces Ecrites.

Commentez !

Combien font "6 plus 3" ?