Energie. La filiale française de l’Américain GE Oil & Gas, implantée au Creusot (Saône-et-Loire) sur 31 500 m2 couverts et spécialisée dans les turbines à vapeurs jusqu’à 50 MW et les compresseurs centrifuges à basse et moyenne pression (250 bar), renforce son département recherche et développement.

Un centre dédié verra le jour d’ici à 2013 dans un bâtiment neuf, pour un coût d’investissement estimé entre 3 et 6 millions d’€.

«Nous passerons de 20 ingénieurs doctorants à 40 et, à environ 200 personnes au total si l’on rajoute un centre de formation pour notre clientèle et une unité de surveillance à distance de nos produits que nous souhaitons aussi baser sur place», explique Sébastien Condom (40 ans), ingénieur Arts et Métiers et directeur général de Thermodyn depuis septembre dernier.

Pour épauler financièrement cette réalisation, l’entreprise (256 millions d’€ de chiffre d’affaires attendu cette année) bénéficiera de la prime d’aménagement du territoire (PAT), pour 240 000 €, d’un abondement du conseil régional de 200 000 € et d’une subvention du fonds européen Feder d’environ 400 000 €.

Ce développement coïncide avec une conjoncture porteuse pour le fabricant qui atteindra les 600 salariés en fin d’année, avec pas moins de 40 recrutements nets.

Diversification dans les énergies renouvelables

Outre ses marchés traditionnels, pétrolier et gazier (exploration, transport et stockage, ainsi que raffinage), Thermodyn se diversifie de plus en plus dans les énergies renouvelables.

Ses équipements s’adressent dorénavant à la valorisation énergétique (incinération d’ordures), à la biomasse et à la technologie du solaire thermique.

«D’un point de vue géographique, nous couvrons assez bien l’Europe et voulons maintenant nous développer en Amérique du Nord comme du Sud et en Asie, notamment en Chine», indique le dirigeant.

Un pari réalise avec le futur centre de R&D et un outil de production qui fait l’objet de plusieurs millions d’€ d’investissement chaque année pour rester performant.

Autre atout : l’existence de quelques produits phares comme l’ICL, un compresseur centrifuge très innovant avec son électromécanique intégrée, sa flexibilité et son absence de toute émission, entre autres, le C02.

«Nous en avons déjà vendu une vingtaine d’unités en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Autriche», indique Sébastien Condom qui espère le proposer avec des améliorations pour d’autres applications que le transport de gaz et son stockage souterrain.

Crédit photo: Thermodyn

Commentez !

Combien font "2 plus 9" ?