captureTIC. La société Illicoweb vient de décrocher le label ENR, Entreprise Numérique Responsable.

Perdue au fin fond de la zone artisanale de Morvillars, dans le Territoire de Belfort, elle affiche de belles réalisations Web.

Parmi ces dernières, le site emblématique des offices de tourisme de France et pour certains d’eux, des informations plus que précieuses et en temps réel.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Qui se douterait, en se perdant au fond de la zone industrielle de Morvillars, dans le Territoire de Belfort, que se cache là, dans cet immeuble qui ne paie pas de mine, une entreprise à la pointe de la communication par Internet ?

« Le choix du lieu a été voulu », sourit Stéphan Einhorn, la quarantaine, co-gérant de l'entreprise avec Albert Aflalo. Je veux voir du ciel et des arbres depuis ma fenêtre et ne pas perdre de temps à chercher une place de stationnement ».

De plus, l'entreprise ne vise pas particulièrement la clientèle de proximité, même si elle a pendant un temps réalisé le site Internet du FIMU (Festival international de musique universitaire de Belfort) ou réalise encore celui d'Entrevues, le festival de cinéma belfortain.

Ses quelque 450 clients sont répartis dans toute la moitié est de la France. Illicoweb a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de presque 520 000 €, « en progression pour 2013 », selon Stephan Einhorn, par ailleurs vice-président du réseau Franche-Comté Interactive.

Stéphan Einhorn, co-gérant d'Illicoweb. (Photo : Pierre-Yves Ratti)
Stéphan Einhorn, co-gérant d'Illicoweb.
(Photo : Pierre-Yves Ratti)

Depuis toujours sur le Web

Il s'est lancé dès 1995 dans le Web. Et uniquement dans le Web : jamais dans la communication papier. Un précurseur.

En 2001 naît officiellement Illicoweb : la société est issue de la fusion de la structure des deux actuels co-gérants.

« L'un avait besoin de force technique, l'autre de force commerciale ». Les deux entrepreneurs s'unissent donc, malgré les quelque 700 kilomètres qui les séparent. Albert Aflalo est en effet installé à Vitrolles (Bouches-du-Rhône).

Depuis lors, l'effectif de l'entreprise a régulièrement augmenté : un salarié embauché chaque année, pour atteindre maintenant un effectif de 11 personnes.

Pourtant, le recrutement est un problème pour Stéphan Einhorn. Il vise des profils très spécialisés plutôt que la polyvalence : graphiste, développeur, référenceur, rédacteur.

Il trouve finalement son bonheur à l'IUT SRC de Belfort-Montbéliard ou à l'école de référencement de Mulhouse, à l'issue de stages, ainsi que parmi des salariés en cours de reconversion.

« On a créé un esprit Illicoweb, donc on aime former nos futurs salariés. Cet esprit repose sur un management très horizontal. Nous partageons beaucoup de choses, notamment à travers une réunion hebdomadaire : les projets en cours, un point commercial », assure t-il.

Cet état d'esprit est en partie à l'origine du label ENR, entreprise numérique responsable, qu’à décroché tout récemment Illicoweb.

« Une entreprise Numérique Responsable intègre des préoccupations éthiques, environnementales et sociales dans ses activités commerciales et dans ses relations avec toutes les parties prenantes internes et externes », spécifie le dossier de presse.

Neuf entreprises viennent de décrocher ce label, une trentaine depuis la création du label en 2011. Illicoweb est la première en Franche-Comté.

Ce label est attribué en grande partie sur la base d'un questionnaire anonyme des clients de la structure candidate.

Une fierté pour Stéphan Einhorn : « Notre relation-client repose sur l'échange et le respect. Quand on se lance sur un projet, on le maîtrise. Et on s'engage. On dit ce qu'on fait et on fait ce qu'on dit. »

Côté environnement, Stéphan Einhorn évoque les déplacements doux (notamment en train), le moins d'impression possible, le recyclage des consommables, tout en estimant avoir une marge de progression.

sundgauUne expertise dans les sites de tourisme

Parmi la clientèle d'Illicoweb  figurent un grand nombre de communes et de communautés de communes, notamment dans le Grand Est. Et de fil en aiguille, l'entreprise s'est positionnée en expert sur les sites de tourisme.

Elle a ainsi réalisé le site des offices de tourisme français www.tourisme.fr. Une sacrée carte de visite dans ce milieu.

Le marché des sites touristiques s'avère particulièrement stimulant : « Les responsables de ces structures sont particulièrement au fait des innovations Web, » constate Stephan Einhorn.

Illicoweb a ainsi mis en œuvre voici plus d'un an une technologie devenue déjà banale : le « responsive web design ». Elle permet l'adaptation du site à la taille de n'importe quel écran.

Une dizaine de tailles sont ainsi gérées, de façon à l'adapter automatiquement « aux nouvelles expériences utilisateurs », autrement dit aux smartphones et aux tablettes.

Autre innovation mise en œuvre, par exemple sur le site Internet de l'office de tourisme de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône), I love LLB : les « sites de séjour » avec des infos pratiques en direct.

Sur son smartphone, le touriste peut savoir automatiquement la distance et le temps qui le séparent du lieu qu'il veut visiter, dans combien de temps ouvrira le musée qu'il envisage de visiter ou, s'il s'y trouve déjà, combien de temps il lui reste avant la fermeture pour le découvrir.

« C'est un site destiné à faire vivre le territoire », résume Stéphan Einhorn.

Illustration d'Illicoweb et photo de Pierre Yves Ratti.        

Commentez !

Combien font "6 plus 9" ?