Chaque fenêtre passe dans un portique (au fond) qui permet de la scanner et d'en mesurer les cotes. Le robot entre ensuite en action pour la peindre.
Chaque fenêtre passe dans un portique (au fond) qui permet de la scanner et d'en mesurer les cotes. Le robot entre ensuite en action pour la peindre.

FILIÈRE BOIS. Première entreprise du pôle bois du Pays de Montbéliard, la menuiserie Tec-No-Ferm a démarré sa production dans un bâtiment flambant neuf sur la zone d'activités de Technoland.

Egalement dirigeant de L'Allié Fermetures, dans le Haut-Doubs, Philippe Wasner, vise le marché émergent de la maison en bois dans l'Aire urbaine Belfort-Montbéliard.

Dédié à la fenêtre entièrement en bois, son nouvel outil de production devrait compter à terme une dizaine de salariés.

Dans un premier temps, il fabriquera environ 80 fenêtres par semaine.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

La pose de la première planche du bâtiment de 1500 m2, construit dans les matériaux de prédilection de la PME - le bois et l'aluminium -, a eu lieu en décembre 2012. Moins d'un an après, en septembre 2013, les machines ont été mises en route et trois mois ont été consacrés à la formation du personnel.

Après les petits retards inhérents à tout projet de ce type, « on commence à être opérationnels », explique Philippe Wasner, dirigeant de Tec-No-Ferm, nouvelle société installée sur la zone d'activités de Technoland, à deux pas de Montbéliard.

Cet entrepreneur du Haut-Doubs possède depuis 2003 une autre menuiserie dans la zone artisanale du Belieu, près de Morteau.

L'Allié Fermeture affiche un chiffre d'affaires de plus de 1,2 million d'€ en 2013 et un résultat net de plus de 60 000 € (Source : societe.com).

La création de Tec-No-Ferm à Technoland représente un investissement de 1,5 million d'€, à travers la création d'une nouvelle SARL. Le chiffre d'affaires espéré la première année est de l'ordre du million d'€, avec une progression de 30% l'année prochaine.

La production, dans un premier temps, devrait atteindre environ 80 fenêtres par semaine.

Trois salariés travaillent d'ores et déjà Technoland, qui devraient être rejoints par deux autres au printemps, avec l'espoir d'arriver à terme à une dizaine de salariés.

Tec-No-Ferm est plus spécifiquement dédiée à la fenêtre entièrement en bois. Un produit que Philippe Wasne développe déjà dans son atelier du Haut-Doubs. Mais faire cohabiter la production de fenêtres bois et aluminium d'une part, et entièrement en bois d'autre part, devenait compliqué.

Philippe Wasner présente une coupe d'un de ses produits.
Philippe Wasner présente la coupe d'un de ses produits.

A la séparation des deux chaînes de production, l'installation au coeur de l'aire urbaine Belfort-Montbéliard ajoute de nouveaux débouchés. Car, si le Haut-Doubs offre l'opportunité d'accéder au marché suisse (40 % du chiffre d'affaires de L'Allié Fermetures), l'inconvénient est d'être trop excentré du marché franc-comtois.

D'ailleurs, il a conclu un partenariat commercial avec un diffuseur à Besançon, afin de s'ouvrir le marché local.

Une fenêtre 100% bois

Philippe Wasner entend se positionner sur le marché émergent des maisons à ossature bois dans les zones urbaines, une des cibles des collectivités locales et des aménageurs pour les projets d'éco-quartiers.

En conséquence, il cible les marchés publics, également dans le cadre des réhabilitations (écoles, maisons de retraite, etc.) et comme fournisseur des promoteurs immobiliers et les fabricants de maison à ossature bois.

En attendant de pouvoir, à terme de proposer des solutions globales dans le domaine de la maison à ossature bois, à travers des partenariats commerciaux.

« Proposer une fenêtre 100% bois pour une maison en bois, cela a du sens, » relève-t-il. D'autant que, affirme-t-il, 100% du bois utilisé est d'origine franc-comtoise.

Le bâtiment de 1500 m2 construit sur Technoland II; l'extension du plus grand parc d'activités de l'agglomération de Montbéliard.
Le bâtiment de 1500 m2 construit sur Technoland II,  l'extension du plus grand parc d'activités de l'agglomération de Montbéliard.

Côté qualité, Philippe Wasner espère pouvoir d'ici peu assurer une garantie de 10 ans avec son fournisseur de peinture.

Le tout nouveau robot de peinture dans lequel il a investi « quelques sous » à Technoland doit lui permettre d'assurer un grammage constant, qui lui ouvrira la porte de la décennale.

Chaque fenêtre bénéficie d'un pré-trempage avant être enduite de trois couches de produits.

Alors que pour une fenêtre mixte bois-alu, l'aluminium protège l'extérieur contre les intempéries, sur les fenêtres tout en bois, c'est un enduit spécifique qui remplit cette fonction.

Photos : Pierre-Yves Ratti.

Commentez !

Combien font "5 plus 2" ?