FILIERE BOIS. Philippe Wasner implante la première entreprise du pôle bois que Pays de Montbéliard Agglomération (Doubs) souhaite créer sur l’extension de la zone d’activités de Technoland.

Tec-No-Ferm, dont la première pierre sera posée ce samedi 15 décembre 2012, fabriquera des fenêtres en bois et en matériaux mixtes : bois et aluminium, avec un process innovant en termes de formes et de couleurs.

Plusieurs autres entreprises devraient la rejoindre, notamment dans le domaine de la maison à ossature bois.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

C’était il y a bientôt deux ans. À l’époque, Gérard Bailly, vice-président de Pays de Montbéliard Agglomération (Doubs), chargé de l’économie, de l’insertion et de l’emploi, justifiait la création d’un pôle consacré au travail du bois par le souci «de valoriser une ressource naturelle qui s’étend sur 35% de notre territoire communautaire». Relire notre article : Le Pays de Montbéliard sort du bois

En cette fin d’année, son vœu commence à être exaucé avec, demain 15 décembre, la pose de la première pierre de la première entreprise à s’installer au sein des 14 hectares dédiés à ce pôle bois sur l’une des extensions de la zone d’activités de Technoland (*).

Elle s’appelle Tec-No-Ferm et fabriquera des fenêtres et des portes en bois et en matériaux mixtes : bois et aluminium, avec un process innovant en termes de formes et de couleurs.

Son fondateur Philippe Wasner possède déjà depuis 2003 la société L'Allié Fermetures (près d’1,3 million d’€ de chiffre d’affaires, 7 salariés), implantée au Bélieu, non loin de Morteau (Haut-Doubs), et spécialisée dans le même métier.

«Nous sommes éloignés des grands centres urbains et travaillons principalement avec la Suisse, d’où l’opportunité, grâce à ce pôle, de me rapprocher des agglomérations de Montbéliard et de Belfort où des grands chantiers de rénovation comme d’éco-quartiers se font jour», explique Philippe Wasner.

Une vingtaine d’hectares commercialisables

Tec-No-Ferm construit, avec un crédit-bail, une unité de 1 500 m2, extensible du double à terme.

Opérationnel au printemps prochain, cet investissement s’élève à plus d’1,6 million d’€ et permettra de générer cinq emplois. Une troisième phase pourrait donner naissance à un atelier d'aboutage (assemblage).

Sur place, le menuisier fournira les négociants en matériaux de construction. Il compte au démarrage produire 50 fenêtres par semaine, pour ensuite monter à près de 400 unités hebdomadaires.

L’extension de la zone Technoland porte au total sur 177 hectares, dont 85 commercialisables, et représente pas moins de 60 millions d’€ HT de travaux d’aménagement. Elle se déroule sur le territoire des communes de Brognard, d’Allenjoie et de Dambenois.

Une première tranche de 45 hectares, dont 20 ouverts à la vente, vient d’être achevée pour 20 millions d'€, afin d'accueillir notamment le pôle bois.

Sans vouloir en dire plus, l’agence de développement économique du Pays de Montbéliard, évoque d’autres pistes d’implantation «dans le domaine des maisons à ossature bois».

«Pas question pour nous de concurrencer le Jura en accueillant des scieurs, mais des entreprises qui ont des technologies industrielles pas très éloignées de notre ADN qu’est l’automobile», assure la direction de l’agence.

(*) Actuellement étendue sur 200 hectares, Technoland accueille 200 entreprises qui emploie près de 4 000 personnes.

Crédit photo et illustration : L’Allié Fermetures et SEDD.

Commentez !

Combien font "4 plus 5" ?