Chaîne de production de bois contre-collé
Chaîne de production de bois contre-collé

FILIÈRE BOIS. Le forum International Bois Construction s’installe cette année, du 9 au 11 avril, à Besançon, dans une région où la construction bois à la cote.

Parmi les exposants locaux de ce forum professionnel, Pro Lignum, rare exemple d'association réussie de scieurs dans une usine de transformation.

Implantée à Frasne, dans le Jura, sa spécialité est le bois contre-collé.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Avec la réglementation thermique 2012, la construction bois se développe partout en France. Cet engouement est particulièrement marqué en Franche-Comté où 20% des maisons individuelles sont construites en bois, contre 10% en moyenne en France.

Pro Lignum (10 millions d’€ de chiffres d’affaires en 2013, 14 salariés), a su exploiter les atouts de sa région. Avec un territoire occupé à 43% par les forêts, la Franche-Comté est la 3ème région la plus boisée de France. L’entreprise produit aujourd’hui environ 28 000 m3 de poutres en bois contre-collé par an.

Dirigée par Frédéric Tissot, premier salarié de la société et aujourd'hui directeur commercial et opérationnel, Pro Lignum est née en 2002 de l’association de quatre scieries franc-comtoises.

Les scieries Chauvin Frères à Mignovillard, Renaud à Labergement-Sainte-Marie, la société Industrielle et Forestière de Malpas et la scierie Rochat-Baud, rachetée depuis par Chauvin Frères sont réunies au sein d'un groupement d’intérêt économique (GIE).

« Après la tempête de 1999, le bois de qualité faisait cruellement défaut, les bois brisés ne permettaient plus de faire de belles poutres dans du bois massif », expose Fabrice Chauvin, P-DG de la scierie qui porte son nom.

Une technique concurrente

Le salut vient dorénavant du contre-collé, une technique d'assemblage des bois par collage et aboutage, utilisée depuis plusieurs années en Allemagne, en Autriche et en Finlande et qui fait son apparition en France en 1998.

Concurrente du bois massif, cette méthode lui vole des parts de marché. Pro Lignum devient ainsi la première usine en France à utiliser cette technique.

Poutres de bois contre-collé
Coupe de poutres en bois contre-collé

Après avoir été séchées et débarrassées de leurs défauts, les planches (deux ou trois selon l'épaisseur recherchée) sont assemblées entre elles pour former des poutres jusqu’à 13,50 m de longueur.

Le montage en contre-collé s’effectue coté cœur vers l’extérieur afin de renforcer la résistance et éviter les déformations.

Les poutres en contre-collé sont utilisées dans la construction neuve de maisons à ossatures bois, pour la rénovation (poutres et poteaux) et la réalisation d’extension.

« Son poids inférieur à celui du béton permet de réaliser notamment des extensions en hauteur sans risquer de fragiliser les fondations du bâti préexistant », explique Frédéric Tissot.

Une implantation nationale

La société alimente principalement des constructeurs mais aussi des coopératives d’artisans et de négoce. Ses clients sont implantés dans toute la France, mais certaines régions sont plus porteuses que d’autres comme l’Est et le Centre.

Complémentaire de celui des quatre scieries associées, une équipe commerciale de deux salariés à plein temps prospecte  sur tout le territoire national.

Frédéric Tissot , directeur commercial de Pro Lignium
Frédéric Tissot , directeur commercial de Pro Lignium

« Pro Lignum fournit de nombreuses petites entreprises qui n’ont pas de lieu de stockage » explique Frédéric Tissot. « Aussi, les locaux de Frasne nous permettent d’entreposer la marchandise et d'assurer des délais de livraison courts ».

Parmi les premières à avoir adopté le label Jura Supérieur affecté aux sciages de sapin-épicéa, l’entreprise profite d'une attirance très marquée pour l’essence jurassienne.

« Les qualités de l’épicéa, un bois d’altitude, sont aujourd’hui reconnues et demandées. Son grain fin assure une grande résistance et une belle finition esthétique » précise Fabrice Chauvin.

Mais contrairement aux idées reçues, la France et de surcroît le Jura, manquent de matière première. Et malgré sa volonté de travailler le bois local, l’entreprise est obligée d’importer du bois de l’étranger (environ 40%) pour répondre à la demande.

Le Forum Bois Construction

Pour sa quatrième édition, le forum professionnel Bois Construction s’installe à Besançon les 10 et 11 avril à Micropolis. Les précédentes éditions ont eu lieu à Beaune, en 2015, ce sera Nancy.

Des spécialistes - au titre desquels l'institut technologique FCBA et l'école nationale supérieure des technologies et industries du bois (Enstib) à Epinal ainsi que des architectes et des ingénieurs - feront le point sur les évolutions récentes de la construction bois, les ressources, les perspectives du secteur et le bois local.

Une partie exposition accueille des entreprises locales : aux côtés de Pro Lignum, le bisontin Charm'Ossature ou encore l'alsacien Mathis et le bourguignon Fargeot Lamellé Collé.

Informations et inscriptions pour le forum www.forum-boisconstruction.com

Crédit photos : Traces Ecrites

Commentez !

Combien font "1 plus 1" ?