La marque emblématique au Lion, qui ici ne fabrique pas des voitures, mais principalement des moulins pour les arts de la table, réinjecte sur cinq ans 4 millions d’€ dans son outil industriel de Quingey (Doubs). Après avoir tout juste bouclé un programme de 5 millions. Cette amélioration continue de la compétitivité va de pair avec de plus fortes ambitions internationales et un complément de gamme composé de plats à four en céramique, hérités du rachat en 2018 du Breton BCI.

 

ARTICLE PUBLIÉ LE 31 MARS 2021. Peugeot Saveurs, la plus grande tournerie d’Europe, avec entre 15.000 à 20.000 pièces en bois/jour, bonifie son outil industriel lui servant à fabriquer des moulins à épices, à sels et à café. Par plans quinquennaux successifs, 5 millions d’€ viennent d’être injectés et 4 autres leur succèdent. La finalité : un rééquipement en matériel de pointe, tels des tours numériques et plus globalement une robotisation avancée de l’unité de Quingey (Doubs), d’une superficie de 12.000 m2.

 

groupepm


Il faut dire que l’entreprise franc-comtoise, qui atteint le bel âge de 210 ans, n’a pas été victime de la pandémie de la Covid-19. Au contraire, son chiffre d’affaires progresse en 2020 de 10%, à 33,5 millions d’€, en s’appuyant sur un effectif de total de 185 personnes, dont 145 à Quingey.
« Avec différents confinements, les gens se recentrent sur leur intérieur et retrouvent la culture de la cuisine », justifie Sébatien Zott, le dirigeant et gérant de la SNC Peugeot Saveurs. L’industriel prédit même une croissance supérieure à 20% cette année.

montagemécanismemoulins
Montage du mécanisme pour moudre avec un système à doubles dents qui bénéficie de six règlages différents selon la mouture de l'épice ou du sel que l'on souhaite obtenir.

 

La vieille dame, adhérente au club très envié des Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV), a donc encore du souffle avec des produits à l’ergonomie parfaite et au design un rien vintage. L’iconique modèle de moulin à poivre, baptisé Z a fait comme celui nommé Paris (1987) le tour du monde des tables souvent étoilées.
Sur son site, l’entreprise rappelle cette anecdote révélatrice. Dans les années 1930, Jean-Pierre Peugeot visite les usines automobiles américaines. Lors d’un grand banquet, on lui fait remarquer que dans la salle où il se trouve, tout est américain. « Presque tout », répond le patron français en empoignant le moulin à poivre de table « sauf ceci qui est français » et le retournant, d’ajouter : « et Peugeot en plus ».

 

Une filiale anglaise ce 1er avril

tournagemoulin
Opération de tournage, l'un des métiers traditionnels de la Franche-Comté. Peugeot Saveurs utilise des bois certifiés européens de hêtre, noyer ou encore d'olivier.

 

Cet objet de table au départ d’une hauteur de 7 cm se décline maintenant jusqu’à 110 cm. Au fil du temps, le fabricant a étoffé sa gamme de moulins : à épices (muscade, piment), à graines (lin, sésame) et à sels (Guérande, humide), tant pour les particuliers que les professionnels avec différents matériaux et une palette de couleur vives.
« Nous proposons également des moulins électriques », précise Sébatien Zott. Le même phénomène lié au goût existe avec les cafés. Si l’on peut boire un bon café en dosette, le vrai amateur le choisira en grains et fera sa propre mouture. Et là, Peugeot Saveurs se taille la part du lion…

 

congrexpoevents

 

L’autre atout tient à l’internationalisation très poussée avec une activité à hauteur des 70% des ventes à l’étranger dans 80 pays. Trois filiales, implantées en Allemagne, en Belgique et aux Etats-Unis, favorisent ce bon résultat. Une  quatrième voit le jour ce 1er avril en Angleterre et œuvrera à convaincre au « made in France » les ressortissants de ce pays dorénavant non européen.

peinturemoulins
Traitement de surface avec des peintures hydrosolubles, des laques et des vernis, parfois d'origine végétale

 

L’élégance, « so british », pourra puiser dans les différents moulins, mais aussi les accessoires de vin et de whisky (carafes, verres de dégustation, tire-bouchons) et les plats à four. Depuis 2018, avec le rachat du céramiste breton BCI, fondé en 1930, des plats à four à la marque Appolia permettent de passer de l’assaisonnement, au verre et enfin au contenu de l’assiette. Une offre complémentaire de plats colorés, aubergine et terracotta, voit actuellement le jour. A noter que pour éviter de se bruler, plats à tarte et les toutières, se voient doter d'anses.

 

Un peu d’histoire Peugeot

moulins
Deux des produits phares de Peugeot Saveurs : le moulin à poivre et le moulin à café, parfois fabriqués dans des pièces de bois présentant des défauts et reconvertis dans une gamme dite « Nature ». Un sablage effectué par projection de coquilles de noix broyées apporte aux moulins, comme sur ce poivrier, un aspect brut et naturel.


Peugeot Saveurs, ex-PSP Peugeot pour Poivrières Salières Production, est l’origine de la marque au Lion. Avant d’être constructeur d’automobiles, le premier modèle datant de 1889, les Peugeot furent meuniers à Hérimoncourt, dans le Pays de Montbéliard (Doubs). Ils transforment en 1810 leur moulin en fonderie d’acier pour produire rubans fins et ressorts. Apparaissent ainsi en 1812 les fameuses scies égoïnes.
En 1840, sort des ateliers le premier moulin à café. Il faut attendre 1874 pour utiliser l’ancêtre des moulins à poivre de table Peugeot, le modèle Z, qui est toujours produit. D'abord en porcelaine blanche unie, il a ensuite été fabriqué en métal argenté, en bakélite, en bois et est parfois équipé d'une manivelle.
Et ce n’est qu’après un essai en 1889 avec un véhicule mu par un moteur à vapeur, qu’Armand Peugeot produit sa première automobile à moteur à pétrole, fabriquée en quatre exemplaires, l’emblématique Type 1. Depuis 2014, Peugeot Saveurs SNC appartient de nouveau à la famille Peugeot. C’est la société Établissements Peugeot Frères (EPF), qui l’a reprise à Jean-Claude Fornage (PSP) après que ce dernier ait connu des difficultés financières conduisant à un redressement judiciaire. (source principale : Wikipédia)

 

bpbfc

 

zottQui est Sébatien Zott ?

Il le dit d’entrée de jeu sans aucune forfanterie : « J’aime la cuisine, les bons vins, je suis un véritable épicurien. » Son poulet au vin jaune fait maison serait un must qui ne demande qu’à se goûter. Sébatien Zott, gérant depuis février 2020 de Peugeot Saveurs SNC (*), est donc ici dans son élément.
Il l’était déjà un peu auparavant et durant cinq années chez Brita, spécialiste allemand de la filtration d’eau et, encore plus naguère dans le groupe nordiste le Creuset (ustensiles en fonte) où il est resté 16 ans pour finir à la direction des filiales France et Benelux.
« Quand j’ai appris qu’un poste se libérait chez Peugeot Saveurs, j’ai choisi de venir dans cette entreprise qui est une vraie pépite de 210 ans à très fort potentiel », assure-t-il. Titulaire d’une maîtrise en gestion, cet homme de 54 ans a su convaincre la famille Peugeot (Christian, Jean-Philippe, Laure et Xavier) assurément par sa compétence, mais aussi sans doute par un enthousiasme très communicatif.

(*) Société en Nom Collectif (SNC), forme juridique adaptée à des associés qui se connaissent bien, comme les membres d’une même famille. Au moins deux pour la constitution sans montant précis de capital, ils sont responsables solidairement et indéfiniment.

 

captureecranpeugeotsaveurs
Peugeot Saveurs a organisé, ce mardi 30 mars, une visite virtuelle de ses ateliers, montrant par exemple ici le mécanisme métallique d'un moulin avec son système à doubles dents. © Capture Zoom

Toutes les photos proviennent de l'entreprise

Commentez !

Combien font "8 plus 6" ?