Enjeu dans le contexte de renaturation des villes et de remise en état des sites industriels, la technologie de Microhumus commence à s’imposer. Ses récents développements conduisent la société d’ingénierie de Jarville (Meurthe-et-Moselle) dans l’Ouest et l’Ile-de-France. Dans le Grand Est, elle travaille sur le projet de reconversion du Plateau de Frescaty, une ancienne base aérienne, où la métropole de Metz veut implanter des activités agricoles.

Qu’ont en commun l’ex stade de Gerland à Lyon et la carrière de Jaillon, en Meurthe-et-Moselle ? Leurs exploitants ont tous  les deux bénéficié dernièrement de la technologie de Microhumus à Jarville, près de Nancy, (Meurthe-et-Moselle), une société......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "10 plus 1" ?