La maison Cartier s'est lancée dans les lunettes à partir de 1983.
La maison Cartier s'est lancée dans les lunettes à partir de 1983.

LUNETTERIE. La filiale de la Compagnie Financière Richemont, basée à Genève, implante une manufacture de lunettes de luxe en acétate dans la capitale comtoise.

L'atelier se situe sur la technopole Temis dans un bâtiment imaginé par Lamboley Architectes Offices et construit par Aktya, filiale spécialisée en immobilier d’entreprise de la Société d’Équipement et de Développement du Doubs (SEdD).

Cartier pourrait créer jusqu’à 50 emplois dans les deux ans. Ce développement vient renforcer son atelier lunetier de Sucy-en-Brie qui emploie 250 salariés.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Après Hermès, déjà présente à Seloncourt (Doubs) et qui crée deux nouveaux ateliers de maroquinerie à Montbéliard, également dans le Doubs, et à Héricourt (Haute-Saône), une autre grande maison du luxe choisit la Franche-Comté pour se développer.

Cartier, propriété de la Compagnie Financière Richemont contrôlée par le Sud-africain Johann Rupert, implante sur la technopole Temis, à Besançon, une manufacture de lunettes de luxe en acétate (*).

L’entreprise (environ 5 milliards d’€ de chiffre d’affaires, dont 45,13 millions dans les lunettes, plus de 5 500 collaborateurs dans le monde et un réseau de 300 boutiques) est même déjà opérationnelle depuis juillet dernier avec une trentaine de collaborateurs et, selon une source locale, prévoit d'en embaucher une vingtaine d’autres dans les deux ans.

L’effectif travaille dans un espace de plus de 1000 m2 bâti par le le cabinet bisontin Lamboley Architectes Office (11 personnes) et loué à la société Aktya, filiale spécialisée en immobilier d’entreprise de la société d’économie mixte départementale SEdD.

Ce projet, détecté en novembre 2012 par la CCI du Doubs, a été conservé secret jusqu’alors. Un bail a été signé en février dernier et les travaux d’aménagement se sont déroulés, selon le cahier des charges imposé par Cartier, durant le printemps et le début de l’été.

L’atelier lunetier bisontin viendra compléter celui de Sucy-en-Brie (Val-de-Marne),  tout juste inauguré, où sur 9000 m2 (**) travaillent plus de 250 personnes dans une cinquantaine de métiers différents.

Usitech, 2200 m2 de bureaux et d'ateliers locatifs construits par Aktya. Crédit : Lamboley Architectes Office
Usitech, 2200 m2 de bureaux et d'ateliers locatifs construits par Aktya. Crédit : Lamboley Architectes Office

Culture de la précision

Le choix de la capitale comtoise n’est pas innocent. Il répond à plusieurs critères précis que recherchait le groupe de luxe qui n’a pas souhaité s'exprimer sur le sujet en dehors d'un communiqué de presse des plus laconiques. Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et président de la communauté d’agglomération, les énumère.

«La culture de la précision héritée de notre tradition horlogère, puis des microtechniques, la présence de l’école d’ingénieurs Ensemm et de l’institut de recherche Femto-ST, ainsi que les nombreuses autres formations proposées, notamment au CFA de l’industrie, ont été des atouts déterminants pour nous retenir », explique l’élu.

Mais pas seulement !

Besançon se situe, non loin de la Suisse, siège social de la Compagnie Financière de Richemont, basée à Genève et actionnaire de Cartier.

Elle est de plus à 2 heures de TGV de Paris et offre une qualité de vie qui a déjà séduit bon nombre d’entreprises étrangères comme l’horloger Suisse Breitling, également présent pour son SAV dans un nouveau bâtiment sur Temis.

« La venue de Cartier nous offre de nouvelles opportunités d’implantation et nous sommes en contact avec plusieurs autres sociétés de l’univers de luxe », indique sans plus de précision Jean-Louis Fousseret. 

Polissage d'une monture de lunettes chez Cartier.
Polissage d'une monture de lunettes chez Cartier.

(*) Matériau à base de cellulose, l’acétate est travaillé chez Cartier comme le bois et la corne ou l’or. Il est poli au tonneau et à la main avant d’être monté manuellement. Cartier l’a introduit dans ses montures en 1994.

(**) La maison Cartier s’est lancée dans la fabrication lunettes en 1983 à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne).

A propos de Cartier :

Fondée à Paris en 1847 par Louis-François Cartier, la maison Cartier est restée sous le contrôle de la famille jusqu'en 1964. La marque fut rendue célèbre par son petit-fils Louis Cartier.

En 1899, Alfred Cartier décide d’implanter l’entreprise familiale 13 rue de la Paix à Paris, adresse actuelle du siège social et berceau historique du savoir-faire du joaillier-horloger et plus récemment, lunetier. Cartier acquiert rapidement une dimension internationale. L’entreprise s’installe à Londres dès 1902, puis à New York en 1909.

Crédit photos : Cartier

       

Commentez !

Combien font "1 plus 10" ?