ECO)BREF.

- Coopération. La dernière rencontre du Club des ambassadeurs et experts de l’agence Bourgogne Développement, présidée par Marc Benner, a voulu poser les jalons d’un partenariat avec plusieurs cantons suisses : Jura, Bâle, Neuchâtel, et même Genève.

Ces économies locales sont florissantes, les industriels manquent de place pour se développer et recherchent une main d’œuvre étrangère de plus en plus nombreuse, en témoignent les milliers de transfrontaliers comtois qui chaque jour partent travailler en terres helvètes dans l’horlogerie, le biomédical ou encore la pharmacie.

«Nous avons des terrains disponibles, une main d’œuvre formée dans de nombreux secteurs et le sens de l’accueil, il suffit maintenant de convaincre», assure Marc Benner. Une collaboration plus poussée devrait d’ailleurs s’engager avec le Pôle Nucléaire Bourgogne.

Les hasards de l’actualité font que le groupe industriel suisse Barry-Callebaut cherche à se débarrasser de son usine chocolatière dijonnaise (300 salariés), reprise à Nestlé, un autre Suisse, en 2007.

Agence de presse Traces Écrites.

- TER-TGV. À peine lancé, le 11 décembre dernier, le TGV Rhin-Rhône remet au goût du jour une idée juste évoquée au début du projet.

Pour rentabiliser les faisceaux de la nouvelle ligne à grande vitesse, sous-utilisée, au moins dans un premier temps, avec le seul TGV, Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional de Franche-Comté, dit travailler à l'idée d'un TER à grande vitesse.

Reste à trouver un outil de portage : pourquoi pas un pôle métropolitain comme le prévoit la loi ?

Un TGV peut en cacher un autre, Ma commune Info.

- Innovation. Prix de l’innovation technologique «air et espace» du salon du Bourget, l'extracteur automatique pour parachute de secours destiné au vol libre et à l’ULM, inventé par deux jurassiens cherchent des financements pour une production en série.

Des inventeurs jurassiens cherchent financeurs , Le Progrès du Jura.

- Fusion. La Mutualité Française Côte d'Or-Yonne et la Mutualité Française Nièvre ont fusionné le 1er janvier 2012, sous l'appellation "Mutualité Française Bourguignonne - Services de Soins et d'Accompagnement Mutualistes".

Michel Martin est le président de cette nouvelle structure qui gère 128 établissements et services en Côte d’Or, dans la Nièvre et l’Yonne avec 4200 collaborateurs (160 millions d'€ de chiffre d'affaires).

Agence de presse Traces Écrites.

- Tri. Beau début d'année pour Juratri. Quelques mois après avoir été la 1ère entreprise franc-comtoise soutenue dans son développement par le Grand Emprunt (Programme Investissement d’Avenir de l’État et de la Caisse des Dépôts), l'entreprise d'insertion de Lons-le-Saunier (Jura) vient d’être retenue par l’ESSEC (école supérieure de commerce) pour bénéficier d’un accompagnement stratégique et devient la 1ère entreprise française certifiée par l’AFNOR pour la qualité de ses pratiques sociales.

Juratri compte 130 salariés (dont 60 en insertion) et son chiffre d’affaires s’élève à 6 millions d’€. Elle a créé plus de 50 emplois ces 5 dernières années et a triplé son chiffre d’affaires, grâce au développement de la collecte et du tri des déchets d’équipements électriques et électroniques.

Agence de presse Traces Écrites.

- Industrie automobile. Fin de l'usine EAK à Valentigney (Doubs).

Les 50 derniers salariés de l'équipementier (joint-venture Faurecia-Autoliv) sont partis avec une solution d'emploi, assure la direction : 21 recasés au sein du groupe dans le pays de Montbéliard, 6 à l'extérieur et 23 développent des projets personnels.

EAK fabriquait des airbags et des ceintures de sécurité principalement pour PSA Peugeot Citroën et employait 92 salariés au début de 2010.

Agence de presse Traces Écrites.

- Sports d'hiver. Les entreprises Marotte, dans le Jura et Nexis à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) développent des minis-skis en bois pour les enfants d'un an et demi à 3 ou 4 ans. Il se fixent directement aux chaussures et un siège amovible s'adapte sur les fixations. La production va doubler l'an prochain.

Le Journal de Saône-et-Loire, 23 décembre 2012.

La saison a démarré fort au Ballon d'Alsace avec 5900 forfaits vendus depuis l'ouverture le 18 décembre. Le remonte-pente de La Bruyère a enregistré 3000 montées quotidiennes en moyenne entre Noël et le Nouvel An. Sur les 9 pistes du domaine skiable, 8 étaient ouvertes le 1er janvier, dont le snowpark. La neige n'est pas encore assez abondante pour la piste noire.

Dans le massif du Jura, le domaine nordique du Val de Morteau a ouvert. A La Planche-des-Belles-Filles (Haute-Saône), sous les feux de l'actualité depuis l'automne à cause de travaux contestés pour l'accueil du Tour de France 2012, il y a longtemps que l'on n'avait pas vu un tel enneigement.

Le Pays, Jean Becker, 23 décembre 2011, 29 décembre 2011 et Sébastien Spitaleri, 2 janvier 2012.

- Transports. Les trois frères Alainé ont passé la main à cinq cadres de l'entreprise de transport. Le groupe dont le siège est situé à Mâcon (Saône-et-Loire) compte 7 sites en France et réalise 140 millions d'€ de chiffre d'affaires, principalement dans le transport des produits alimentaires en vrac.

Le Journal de Saône-et-Loire, Marie Salerno, 6 décembre 2011.

Un collectif pour la fermeture de l'aéroport de Dole-Tavaux s'oppose à l'arrivée de la compagnie low-cost Ryanair qui doit assurer, à partir d'avril, une liaison vers Porto.

Il conteste une subvention du conseil général du Jura, à hauteur de 15 € par siège occupé (prévision de 30 000 passagers annuels), plafonnée à 200 000 € par an.

L'aéroport de Dole-Tavaux a reçu 5000 voyageurs en 2010.

Polémique autour de subventions publiques , France 3 Franche-Comté, 29 décembre 2011.

Un collectif dénonce les subventions publiques promises à Ryanair/ La Gazette des Communes, 29 décembre 2011, avec AFP.

Une petite note d'humour pour terminer : Élodie Zwiebel, une jeune belfortaine, a immortalisé les premières haltes du TGV en gare de Belfort-Montbéliard avec un petit singe, en jouet, dans son objectif.

Voir sa galerie de photos sur : http://goo.gl/rG8Qg

Commentez !

Combien font "8 plus 4" ?