Etudiants au sein de l’école d’ingénieurs Mines Nancy, Clément Sagette, Charles Chou et Rafael Maurin ont imaginé une solution baptisée « Stardust lashes » capable de protéger les capteurs des robots et autres rovers des poussières lunaires extrêmement abrasives. Sans traverser l'espace, leur technologie ...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "1 plus 6" ?