TRAVAUX PUBLICS/EST. Simultanément, en Alsace, Bourgogne, Franche-Comté et Lorraine, plusieurs milliers de patrons d'entreprises de travaux publics ont manifesté hier 10 mars.

Ils demandent à leurs donneurs d'ordre - principalement l'Etat et les collectivités locales - de relancer les investissements dans les infrastructures.

La profession qui voit ses carnets de commande fondre, a mis un bon nombre de leurs salariés au chômage partiel.

 

tpescargot
Sur la rocade de Dijon, mardi matin.

 

Rendre les gros travaux d’entretien éligibles à la récupération de la TVA, faire signer aussi vite que possible le contrat de plan Etat-région déjà en retard, faire convoquer par les préfets les assises de l’investissement public local : la Fédération régionale des travaux publics de Franche-Comté a adressé ces propositions à l’occasion de sa journée d’action mardi. Elle demande le lancement du chantier-phare en rade, l’échangeur de Sévenans dans l'aire urbaine Belfort-Montbéliard chiffré à 120 millions d’€.

 

« De notre côté, nos entreprises sont prêtes à cofinancer des opérations, sur le modèle, réussi, de l’immeuble La Jonxion à la gare TGV Belfort-Montbéliard », souligne Patrick Robert, président de la fédération régionale. La profession s’attend à une nouvelle baisse d’activité de 8 % cette année en Franche-Comté, s’ajoutant au recul de 33 % en 2014, soit 313 millions d’€ de travaux contre 465 l’année précédente.

 

En Bourgogne, les entrepreneurs avaient sorti leurs engins, portés sur des camions qui ont circulé au ralenti sur la rocade de Dijon toute la matinée. La fédération régionale des travaux publics demande « un plan Marshall » face à une nouvelle baisse des appels d'offres, estimée à 20% en 2015.

 

Aujourd'hui, 1500 salariés sont en chômage technique sur les 9000 qu'emploie la profession et tous les dispositifs de mise en congé (intempéries, RTT, formation) ont été utilisés, déclarent leurs patrons. Ces derniers demandent également « la suspension, provisoire mais immédiate, des clauses d’insertion sur tous les marchés publics régionaux » et une aide de Bpifrance pour les entreprises en mal de trésorerie.

 

tppose

 

Beaucoup de projets, certains dans les cartons depuis des années, n'ont en effet pas encore démarré et certains sont en panne faute de financements ou de décision politique, comme en atteste la liste de petits et gros chantiers, publiée par Le Moniteur du BTP.

 

Le journal précise le nombre d'emplois concernés, le donneur d'ordre et les montants estimatifs des travaux (en millions d'€).

 

Alsace

- Châtenois : déviation (250 emplois, Dreal, 50 M€)

- Dossenheim-sur-Zinsel : ouvrages d’art du contournement (12 emplois) par le conseil général du Bas-Rhin (2 M€)

- Griesbach-le-Basterg : ouvrage d’art (10 emplois, conseil général du Bas-Rhin, 0,5 M€)

- Molsheim : sécurisation du passage à niveau n°20 (60 emplois, SNCF,12 M€)

- Strasbourg : Echangeur A4 – A35 (215 emplois, SANEF, 43 M€) - Rocade Sud (104 emplois, Dreal, 52 M€), voie de liaison intercommunale Ouest (150 emplois, conseil général du Bas-Rhin, Eurometropole, 60 M€) - Grand contournement Ouest (1800 emplois, Etat, 540 M€)

- Saint Louis : Desserte ferroviaire de l’EuroAirport (733 emplois, SNCF, 220 M€) 

 

Bourgogne

- Dijon : LGV Rhin-Rhone – branche Ouest (8750 emplois, SNCF Réseau, Etat, 3,5 milliards d'€), branche Sud (6667 emplois, 4 milliards d'€)

Saône-et-Loire

- Chalon-sur-Saône : demi-échangeur A6 zone nord (Grand-Chalon et APRR, )

- Mâcon : Echangeur A406 Ouest (195 emplois, APRR, 39 M€)

- Gazoduc Val de Saône (2333 emplois, GRTGaz, 700 M€)

Yonne

- Auxerre : Contournement sud (240 emplois, Etat, département, Région, ville et agglomération,120 M€)

- Liaison Auxerre-Troyes (1000 emplois, Etat, Region, département, 500 M€)

 

banniere adhex

 

Champagne-Ardenne

- Bar-sur-Seine : équipement aquatique (67 emplois, communauté de la communes du Barséquanais, 10 M€)

- Nogent-sur-Seine : Agrandissement Canal Haut de Seine (750 emplois, VNF, 150 M€)

- Troyes : Electrification de la ligne ferroviaire Troyes-Paris (467 emplois, SNCF, 140 M€)

- Eclaron : Aménagement Place Pelletier (20 emplois, commune, 2 M€)

- Saint-Dizier : Contournement RN4 (20 emplois, Dreal, 5 M€) - Saint Dizier 2020 (33 emplois, commune, 20 M€)

- Saudron : CIGEO – travaux préparatoires (500 emplois, ANDRA,100 M€)

- Wassy : Cité scolaire (30 emplois, commune, 3 M€)

 

Franche-Comté

- Abbans-Dessus : assainissement (8 emplois, commune, 0,21 M€)

-Besançon : Achèvement du contournement (80 emplois, Dreal, 8 M€) - ligne BHNS Gare Viotte-Pôle Temis (100 emplois, CAGB, 10 M€)

- Pontarlier : RN 57 (60 emplois, Dreal, 12 M€)

- Avrigney-Virey : Sécurisation de la traversée (16 emplois, commune, 0,8 M€) et voirie communale (5 emplois, 0,5 M€)

- Lure : Mise à 2×2 voies de la RN 19 entre Amblans-et-Velotte et Lure (131 emplois, Dreal, 39,4 M€)

- Port-sur-Saone : Déviation (260 emplois, Dreal, 130,2 M€)

- Vesoul : RN 19 : protections acoustiques (25 emplois, Dreal, 2,5 M€) et contournemet (1750 emplois) par la Dreal (700 M€)

- Sevenans : Echangeur A36-N19  (600 emplois, APRR, 120 M€)

1 commentaire(s) pour cet article
  1. Isabelle Sdit :

    Trop drôle ! ces mêmes patrons qui passent leur temps à seriner qu'il y a trop d'État : ils ne savent donc pas qu'il faut réduire les dépenses publiques ?

Commentez !

Combien font "6 plus 7" ?