Promotion immobilière. Les promoteurs alsaciens poursuivent leur route à l'Ouest. En début d'année, Les Constructeurs Réunis (LCR) ont ouvert une agence à Besançon ayant vocation à intervenir en Franche-Comté et en Bourgogne, en particulier à Dijon.

Créée en 1988, cette société indépendante emploie 50 salariés pour un chiffre d’affaires annuel de 60 millions d'€, réparti en trois tiers d’importance comparable : bureaux, locaux d’activités et entrepôts. Donc à l’exclusion des logements.

Besançon s’inscrit dans un développement territorial bien défini : «Actifs dans le grand quart Nord-Est de la France, nous avons commencé par nous implanter dans les trois agglomérations principales de Strasbourg, Lille et Lyon. Désormais, nous densifions notre présence en créant des agences dans les espaces intermédiaires. Ce fut le cas à Mulhouse, à Metz pour la Lorraine et désormais à Besançon», expose Patrick Jean, l’un des dirigeants.

Le promoteur coiffe une autre casquette : celle de contractant général. Ce qui lui permet de se positionner comme «interlocuteur unique» de la conception à la réalisation. Et de développer des projets «clés en mains».

Le nouvel immeuble Bâtifranc au parc Valmy à Dijon que la société financière occupe en partie, et l’usine Someca en Haute-Saône en constituent des exemples. «Nous confions toujours les chantiers à des entreprises locales», souligne Jean-Philippe Hoffmann, codirigeant.

Les PME, le coeur de cible

LCR se caractérise notamment par ses programmes de taille intermédiaire (quelques milliers de m2) en parcs d’activités de proche périphérie, adaptés à la demande des PME et des professions libérales qui forment le socle des marchés immobiliers régionaux… «et notre cœur de cible», souligne Patrick Jean.

La liste de ses quelque 500 réalisations s’étend d’opérations tertiaires de 200 m2 jusqu’à des plates-formes logistiques de 60 000 m2. Le promoteur vient, par exemple, de livrer un ensemble bureaux/locaux de 15.000 m2 pour Sermès à Ostwald (sud de Strasbourg), projet que ce spécialiste du matériel électrique avait eu la témérité de lancer en pleine crise il y a deux ans.

LCR ne conserve pas en patrimoine les immeubles qu’il développe. Les 1 000 m2 qui seront livrés cet été à Clemessy Télécommunications à Wittelsheim (Haut-Rhin) sont rachetés par un investisseur privé.

La société a mis un coup d’accélérateur sur la qualité environnementale. L’immeuble "Panorama" de 6 000 m2 qu’elle occupe en partie pour son siège à Schiltigheim (Espace européen de l’entreprise) est labellisé Haute Qualité Environnementale (HQE) et Très Haute Performance Environnementale (THPE).

Trois immeubles de bureaux  de 2 200 à 2 500 m2 chacun, en lancement  ou en cours de travaux, entendent être attestés BBC (basse consommation d'énergie) à Mulhouse et Schiltigheim. Elle construit actuellement un bâtiment répondant à ce référentiel à la fois exemplaire et atypique : un CAT (Centre d’aide par le travail) de 6 000 m2 pour l’Adapei de la Somme à Allaines.

Crédit photos : LCR.

Commentez !

Combien font "2 plus 3" ?