Pascal Gautheron, fondateur et président du groupe dijonnais Fimadev, nous explique l’utilité du télétravail qui lui a permis de maintenir une activité pour les trois centres d’appels de sa filiale Centre Relations Clients (CRC). Seulement, il ne s’improvise pas en termes d’organisation, de gestion, comme d’équipements à fournir. Aussi pour se généraliser, il mériterait une évolution du code du travail. Entretien à J+1 du déconfinement.

  • Comment se porte le groupe Fimadev depuis le déconfinement ? Comme la plupart des entreprises, nous subissons une baisse importante d’activité, mais nos résultats précédents étaient bons, nous avons des fonds propres, ce qui nous a permis d’obtenir des prêts garantis......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
1 commentaire(s) pour cet article
  1. rodolphe delacourdit :

    Content d'avoir des nouvelles mon cher Pascal. Je suis toujours auto-entrepreneur et je travaille avec le Maroc (sauf en ce moment) à bientôt. Amicalement Rodolphe

Commentez !

Combien font "5 plus 10" ?