A six mois des élections régionales, le plan de relance du Conseil régional de Bourgogne-Franche, d’un montant de 435 millions d’€ a été perçu par l’opposition davantage comme un pré-programme électoral qu’un « plan d’accélération de l’investissement » comme l’a baptisé l’exécutif. Avec les 105 millions de fonds européens que gère la région, il atteint 540 millions d’€, l’équivalent d’une année d’investissement. Son adoption dégage de nouveaux moyens pour doper, directement ou indirectement, l’économie régionale. Davantage sur le moyen terme que dans l’immédiat.

 Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté dégrade ses ratios financiers pour mettre en oeuvre son « plan d’accélération des investissements » de 435 millions d’€ destiné à atténuer les conséquences économiques de la crise sanitaire. La......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "2 plus 4" ?