LUXE/BESANÇON. L’atelier de joaillerie qui s’implante d’ici l’été prochain sur le technopole des microtechniques de Temis à Besançon promet 150 emplois d’ici 5 ans. Il est l’oeuvre du groupe MCGP qui possède Losange, plus connu à Besançon sous le nom de Frank et Person, et la société de haute joaillerie parisienne Coringer.  La construction d’un atelier de 7.000 m2 a démarré.

vinci
Esquisse du constructeur Vinci qui montre l'étendue du bâtiment.

 

Auréolé d’un grand mystère depuis plus d’un an, le projet d’implantation d’un gros pourvoyeur d’emplois dans le secteur de la joaillerie à Besançon, a été révélé, vendredi 23 novembre par un communiqué de l'agglomération du Grand Besançon. Le groupe MCGP implante un atelier de joaillerie sur 7.000 m2 sur la zone d’activités de Temis qui devrait employer 150 personnes d’ici les 5 prochaines années.

 

MCDP est déjà présent dans l’agglomération bisontine avec la société Losange à Châtillon-le-Duc qui emploie une cinquantaine de personnes, plus connue localement comme Frank et Person, nom qu’elle portait avant que Losange ne la rachète en 2015.

L’implantation bisontine, dont le coût dépasserait les 12 millions d'€. entraîne d’ailleurs le transfert à Châtillon-le-Duc du siège social de Losange de Toulon-sur-Allier (Allier) où il possède aussi un atelier. La localisation retenue sur la zone d’activités de Temis est l’ancien site des usines Héritier qui offrent un terrain de 2 hectares.

 

 

LCR

 

 

La construction dont le chantier a démarré en octobre, suit les préconisations de la certification BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method), précise le communiqué, label qui prend en compte l'analyse du cycle de vie d'un bâtiment, sous les aspects énergie, confort, matériaux etc. La livraison est prévue pour l’été 2019.

MCGP est une holding très discrète (comptes non publiés) présidée par Marie Grocq-Parruitte qui a fait ses armes chez Cartier. En 2010, elle mettait la main sur l’atelier de haute joaillerie parisien Coringer. Cinq ans plus tard, avec Losange, MCGP élargit son champ de compétences en « maîtrisant  tous les savoir-faire du secteur, de la fonderie à l’usinage en passant par la GPAO, le polissage et le sertissage. »

 

On saura pas plus pour l’instant, l’entreprise qui travaille pour des grandes marques de luxe n’ayant pas donné suite à la demande de la rédaction de Traces Ecrites.

Commentez !

Combien font "3 plus 10" ?