L’interruption des chantiers de travaux publics au premier jour du confinement qui, en Bourgogne-Franche-Comté, ont tous repris progressivement du 20 avril au 11 mai, a simplement mis entre parenthèses la politique d’embauche des entreprises. Chez Roger Martin, le plus gros groupe de BTP indépendant de la région, les besoins d’embauches se chiffrent à une centaine par an depuis deux ans. L’avenir dira si la relance des appels d’offres qui étaient au programme cette année, maintient cette dynamique.

Sur le site Internet du groupe de bâtiment et de travaux publics (BTP) Roger Martin dont le siège est à Dijon, la rubrique « recrutement » fait défiler une centaine d’offres. Les profils sont divers : d’un côté, des hommes de terrain – régleur de finisseur......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Vincent QUARTIERdit :

    intéressé par vos articles

Commentez !

Combien font "2 plus 9" ?