C’est une histoire encore à écrire, mais déjà bien commencée. Le site golfique et trentenaire de LaLargue se métamorphose pour donner naissance à un complexe de loisirs et un endroit de détente, avec piscine intérieure, hôtel de 50 chambres, trois restaurants, dont un gastronomique, un spa et une salle de fitness. Peter Reyne qui l’a repris en mars 2018 n’hésite pas à casser sa tirelire, à l’aune d’un investissement chiffré à près de neuf millions d’€, pour en faire un véritable lieu d’attractivité touristique.

Fabien Constans, le directeur du Golf de LaLargue, situé sur la commune de Mooslargue (Haut-Rhin) et traversé (d'où son nom) par de la rivière La Largue, dévale et avale sans désemparer les pentes du parcours de 18 trous (par 72 *), homologués toute compétition. Cela secoue parfois car cet ancien double champion de France de golf, catégorie entreprise, pousse au maximum la vitesse de sa voiturette électrique pour faire découvrir toute l’étendue et la majesté de ce site vallonné de 110 hectares.
Il fait un temps radieux, offrant très vite l’impression d’un dépaysement total et d’une parfaite douceur de vivre. La Suisse n’est qu’à quelques kilomètres, ce qui explique le nombre impressionnant de berlines helvétiques alignées sur le parking.

 

BPALC

 

Mais pas seulement. Avant son rachat par Peter Reyne en mars 2018, le golf était propriété d’actionnaires suisses. Un peu fermé, il périclitait doucement. L’homme d’affaires d’origine haïtienne a d’emblée voulu changer la donne pour créer un véritable « resort ».
« Nous voulons en faire un lieu de villégiature, mais aussi de tourisme d’affaires, ouvert commercialement au plus grand nombre »,
développe Robin Bader, le directeur, âgé de seulement 22 ans, Suisse de nationalité et formé dans une école de commerce de Porrentruy. Cette métamorphose passe par un investissement global qui s’élève à près de 9 millions d’€.

hotellalargue
Le futur hôtel de 50 chambres signé de l'architecte belfortin Robert Gomez. © Atelier d'Architecture Robert Gomez.

 

Une situation géographique stratégique

Il permettra de construire un hôtel de 50 chambres relié au club-house actuel, d’y intégrer une piscine intérieure, un spa -  avec hammam, sauna, salle de fitness et salon de massage - et de réagencer les deux restaurants, dont un gastronomique d’une soixantaine de couverts tenu par le truculent et talentueux chef Christopher Mamelin.
A l’entrée du site, où se situe l’école de golf, un parcours de neuf trous aménagé pour le footgolf, un troisième restaurant baptisé l’Academy, verra le jour sous la forme d’un « snack », servant hamburgers et salades pour un ticket moyen d’une quinzaine d’€.

 

negociants

 

Qui est Christopher Mamelin ?

33 ans au compteur et déjà dix années en cuisine. L’homme, français d’origine, est un passionné des fourneaux. Lorsque Peter Reyne le débauche, il réalise au débotté un repas pour 90 personnes au déjeuner et 60 au dîner. L’examen de passage est concluant car le plus écossais des chefs français  – l’accent le confirme toujours – pour avoir passé quinze années au pays du magique « Flower of Scotland », sait tout cuisiner.
badermamelin
Robin Bader, le directeur général du Golf de Lalargue, et Christopher Mamelin, le chef du restaurant gastronimique. © Traces Ecrites.
Bien sûr les fruits de mer, les crustacés et les poissons, mais il ne dédaigne pas préparer aussi la perdrix ou le pigeon. Ses assiettes sont de véritables œuvres d’art car les épices, les fleurs et les légumes leur offrent un décor digne de peintures impressionnistes. Parfois pour s'amuser, il pousse le vice du bon goût jusqu’à la cuisine moléculaire ou à travailler avec des souches de bois et des pierres pour cuire les aliments. A découvrir absolument pour le bonheur des papilles.

 

fabienconstans
Fabien Constans, le directeur du golf, en plein swing. Cet ancien champion de golf tient le pari de réaliser le parcours en 68 coups, soit 5 coups de moins que le par de 72. © Traces Ecrites.

 

« Nous allons nous ouvrir une clientèle de tous les âges, certes principalement golfique, mais pas seulement, car le tourisme d’affaires entre dans notre stratégie, avec la possibilité d’accueillir des séminaires jusqu’à 150 personnes, tout comme d’autres événements privés : mariages, baptêmes, anniversaires… jusqu’à 170 convives », précise Robin Bader.
Le golf de Lalargue est idéalement situé pour attirer une clientèle aussi bien suisse, alsacienne, franc-comtoise, à 40 minutes de Belfort, Bâle et Mulhouse. Le futur hôtel de quatre, voire cinq étoiles, ouvrant pour la saison 2021, permettra d’attirer plus largement les Lorrains et les Bourguignons.

cpgolf
Un des pros (professeurs en langage golfique) donne des cours, comme ici à une débutante, sur bonne posture à avoir pour un swing. © Traces Ecrites.

 

Quand le développement de l’activité aura atteint une certaine maturité, le complexe devrait atteindre les 5 millions d’€ de chiffre d’affaires et employer une cinquantaine de personnes, contre trente actuellement.

(*) Par : nombre de coups théorique fixé pour un trou au golf (ou un parcours). Le par d'un trou (3 à 5) dépend de sa longueur. Le par d'un parcours est égal à la somme des pars des trous du parcours. La plupart des parcours ont un par compris entre 70 et 73 (source Wikipédia).

piscinelalargue
La future piscine au premier plan, juste à côté de la salle de fitness et du spa, aujourd'hui achevés. © Atelier d'Architecture Robert Gomez.
passerellelalargue
Une passerelle reliera l'hôtel au club house et à la piscine intérieure. © Atelier d'Architecture Robert Gomez.

Commentez !

Combien font "3 plus 5" ?