L’entreprise alsacienne spécialisée dans la conception et la production d’équipements de chaudronnerie industriels est durement pénalisée par le conflit russo-ukrainien. Par manque de matières premières, elle a dû se résoudre à mettre une grosse partie de ses salariés au chômage technique....
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "3 plus 2" ?