Crise sanitaire ou pas, le dernier moutardier indépendant de Bourgogne croit en ses process, sa R&D, ses équipes et ses produits. Il boucle un investissement de 4,3 millions d’€ pour fluidifier sa logistique, améliorer sa productivité, mieux loger ses services administratifs et commerciaux et réduire sa consommation énergétique. Tout d’horizon avec Marc Désarménien, le dirigeant.

Les cycles importants d’investissement se succèdent tous les dix ans à la Moutarderie Fallot, dernier fabricant indépendant de Bourgogne implantée à Beaune (Côte-d’Or). L’entreprise, fondée en 1840 et dirigée depuis 1994 par Marc Désarménien, le petit-fils......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business
1 commentaire(s) pour cet article
  1. Pascal DENISdit :

    Un grand bravo à Marc et son équipe pour ce parcours à la fois audacieux et intelligent ! Rien n'était pourtant gagné d'avance! Dans un contexte économique … par toujours prévisible dirons-nous, face à des géants industriels du secteur aux moyens financiers importants, Fallot, par son opiniâtreté et ses innovations, tisse sa toile et porte haut notre bannière de Bourgogne et d'un de ses produits emblématiques ! Continuez et Merci pour ce bel exemple ! Bien amicalement, Pascal DENIS

Commentez !

Combien font "1 plus 3" ?