AVIS D’EXPERT/GRAND EST. Au-delà de ses missions régaliennes de stratégie monétaire et de stabilité financière, la Banque de France développe des services à l’économie, dont ceux de réaliser des enquêtes conjoncturelles par secteurs et zones géographiques, d’être un médiateur du crédit et de coter les entreprises régionales qui atteignent plus de 750.000 € de chiffre d’affaires.

Cette vaste banque de données lui permet de commercialiser des produits d’ingénierie financière très pointus et d’un coût abordable. D’autant que dans le Grand Est, celui baptisé GEODE est subventionné par la Région, à hauteur de 50% et jusqu’à trois années de suite.

Explications de David Fouet, responsable des activités de services à l’économie à la Banque de France Grand Est.

 

banquedefrance_1
© Banque de France.

 

• Est-ce nouveau pour la Banque de France de proposer des produits d’ingénierie financière aux entreprises ?

 

Non cela date déjà un peu, mais nous avons décidé dans le Grand Est de mieux faire connaître notre offre qui se décline en trois formules. Et ce d’autant que pour l’une d’entre elles, baptisée GEODE, véritable outil de diagnostic et de pilotage par une analyse financière très fine, le conseil régional alloue une subvention de 50% du coût global et ce jusqu’à trois années de suite si l’entreprise opte pour la formule abonnement.

 

• En quoi consiste OP@LE, pour outil de positionnement et d’analyse en ligne des entreprises ?

 

C’est un outil en ligne à vocation pédagogique que l’entreprise pilote elle-même, via Internet, et qui lui permet de savoir très rapidement où elle se situe dans son secteur et comment elle peut se projeter à un an. Il correspond au premier pas à franchir vers une analyse financière plus poussée.

Commercialisé 200 € et réservé aux sociétés qui réalisent plus de 750.000 € d’activité, il s’ouvrira dans le courant de cette année à toutes les entreprises, et ce sans aucun critère de seuil.

 

portesouvertesuimmlorraine 

 

• Avec ACSEL, pour analyse conjoncturelle et structurelle économique locale, vous vous adressez principalement aux collectivités territoriales, mais dans quel but ?

 

Nous leur offrons la possibilité de mieux piloter leur développement grâce à une connaissance très fine du tissu économique, tant en termes de filières que de zones géographiques.

Nous sommes ainsi capables de leur dire où et pourquoi elles sont attractives, quels sont leurs secteurs les plus porteurs, comment elles se positionnent par rapport à d’autres collectivités locales qui peuvent s’avérer des concurrentes pour attirer de l’activité.

Nous allons très loin dans l’analyse et descendons s’il le faut jusqu’à de très petits bassins de vie avec une vision actuelle. Le coût de cette prestation s’élève à 10.000 € et peut même aller au-delà selon le degré de précision demandé, mais demeure très abordable par rapport à l’utilité des informations fournies.

 

 

bdfstarsbourg
Siège de la Banque de France à Strasbourg. © Banque de France.

 

• GEODE, pour gestion opérationnelle et dynamique des entreprises, apparaît comme votre produit phare. En quoi peut-il être un élément discriminant dans la stratégie d’une entreprise ?

 

Nous raisonnons ici sur les trois derniers bilans, nous moulinons dans nos bases de données pour savoir comment l'entreprise se positionne dans son secteur et vis-à-vis de ses concurrents directs. Nous apportons un diagnostic, une projection en fonction des scénarios envisagés avec le dirigeant.

Car un des six analystes financiers qui travaillent à mes côtés se rend dans l’entreprise une, voire deux journées au besoin. GEODE détermine des axes d’amélioration, met en musique une politique d’investissement, de besoin en fonds de roulement, de gestion de trésorerie… Nous sommes là pour placer l’entreprise sur une trajectoire positive.  

 

bpalcseconde 

 

davidfouet
David Fouet (40 ans), diplômé de l'ESSEC, a fait toute sa carrière à la Banque de France. © Banque de France.

• Expliquez-nous le partenariat que vous avez conclu avec le conseil régional du Grand Est.

 

Il est assez exceptionnel car la Région s’engage, dans le cadre de son aide au conseil, à subventionner à hauteur de 50% GEODE que ce soit pour un rapport diagnostic ou un prévisionnel seuls (3.400 € chacun) ; les deux couplés (4.800 €) ou bien la formule abonnement sur trois ans de 12.900 €.

J’insiste vraiment, car c’est un engagement fort de cette collectivité pour épauler les entreprises du Grand Est, qui dans le dernier cas ne paieront que 2.150 € par an pour un service sur-mesure pendant trois années.

Avant de conclure avec la Banque de France, il faut juste adresser une lettre d’intention au conseil régional. Selon une enquête Ipsos, toutes nos interventions obtiennent la note de 18 sur 20.

Commentez !

Combien font "4 plus 9" ?