IMPRIMERIE/ HAUTE-SAÔNE/JURA. Depuis sa reprise il y a un an par LIG à Dole (Jura), L'imprimerie du Val de Saône à Gray (Haute-Saône) prépare sa "renaissance".
Le coup d'envoi vient d'être donné avec l'acquisition d'une chaîne numérique et la mise en œuvre d'une stratégie de développement commercial.

 

ivsequipe
De gauche à droite : Stéphane Cuisant, directeur général de LIG, Cécile Robin, graphiste en charge des relations commerciales et Marc Duchanois, responsable de l'atelier de Gray. ©Michel Laurent.

 

Rachetée il y a un an par LIG à Dole (Jura), L’imprimerie du Val de Saône (IVS) à Gray (Haute-Saône), que dirigeait Michel Lancelot depuis le début des années 2000, prend un nouveau départ.


Fin 2014, alors en âge de faire valoir ses droits à la retraite, le propriétaire de cette imprimerie souhaitait céder l'affaire à un confrère des environs de Gray et voir l'entreprise poursuivre son activité en conservant ses deux salariés.


L'accord avec LIG (1,5 million d’€ de chiffre d’affaires en 2014, 11 salariés) a porté sur le maintien de l'activité de L’imprimerie du Val de Saône (IVS) à Gray.

 

banquepopulaire

 

IVS devient succursale, moyennant une réorganisation de la production et une optimisation du process. Par ailleurs, le repreneur a mis tous ses moyens logistiques au service de sa nouvelle entité.


Ainsi, Marc Duchanois, reste le responsable de l’atelier de L’imprimerie du Val de Saône (IVS), fort de l'historique des relations clients, et ses compétences en mise en page, travaux de typo et façonnage. En revanche, la presse offset deux couleurs équipée d'un groupe numéroteur / perforateur a rejoint LIG à Dole avec son conducteur.

 

Vague d'investissements matériels

 

legatelier
Dans l'atelier de la maison-mère à Dole. ©LIG.

 

A la place de cette machine, IVS a reçu en septembre 2015 une presse numérique A3 intégrant le brochage. « Cet investissement de 100 000 € est un outil idéal pour les petites séries jusqu'à une centaine d'exemplaires et surtout un gage de rapidité d'exécution. Cela signifie aussi que nous pouvons produire localement un bon à tirer numérique pour les clients de proximité et imprimer en offset à Dole », affirme Stéphane Cuisant, directeur général de LIG.


Le site de Dole vient d'ailleurs de s'enrichir d'une presse numérique, d'un même niveau d'investissement, permettant quant à elle de réaliser des vernis sélectifs.


Cette année, LIG installera également une nouvelle presse offset en remplacement de la ligne précédant (âgée de 7 ans), pour un investissement global de 2 millions d’€.

 

A la clé, une gestion de la colorimétrie feuille par feuille pour une cadence jusqu'à 18 000 feuilles par heure !

 

Objectif, doubler l'activité à Gray

 

ivsexterieur
Les locaux d'IVS à Gray. ©Michel Laurent.

 

« Nous ne pouvions pas envisager l'avenir à Gray sans accroître l'activité d'IVS auprès des particuliers et des entreprises. Nous nous sommes fixés pour objectif de doubler sur l’année 2016 le chiffre d'affaires réalisé en 2014 », indique le directeur général.

 

Pour y parvenir, en  octobre dernier, a été créé un poste de commercial que Stéphane Cuisant a confié à Cécile Robin, graphiste indépendante qui n'est pas nouvelle dans l'univers de LIG.

 

Elle côtoie l'imprimeur depuis 19 ans. « Nous continuons à travailler ensemble en mutualisant à présent nos portefeuilles clients et nos expériences. »

 

Après la clientèle locale, l’entreprise a l’ambition d'étendre son périmètre d'action, déjà riche de clients en France, Suisse, Belgique et Italie.

 

Notamment grâce à un réseau d'agences de communication avec lesquelles l'imprimeur s'emploie à développer de nouveaux produits.

 

IVS devrait également bientôt afficher le label Imprim'vert, dont bénéficie sa maison mère.

 

exercice_illegal_boucle

 

Qui est Stéphane Cuisant ?


Directeur général, Stéphane Cuisant est le fils de Jean-Louis Cuisant, le fondateur et P-DG de l’imprimerie LIG. Cet ancien responsable marketing communication international chez Amphenol-Socape l’a créé en 1988, avec son épouse, en charge de la comptabilité.
Titulaire d'un BTS force de vente, leur fils Stéphane les a rejoint en 1999. Il anime aujourd’hui en particulier la nouvelle filiale IVS à Gray.
Père et fils, âgés respectivement de 61 ans et de 37 ans, dirigent l'entreprise de façon très complémentaire. « Nous entretenons une très bonne communication entre nous ! », ajoute Stéphane.
L'imprimerie emploie 11 personnes à Dole et 2 à Gray. La signature de LIG ? « Nous sommes respectueux du travail de chacun, client comme fournisseur. Et par ailleurs, nous faisons en sorte d'entretenir les liens de fidélité, toujours bénéfiques à long terme ! »

Commentez !

Combien font "4 plus 9" ?