La crise sanitaire a provoqué partout dans le monde un effondrement de la croissance. Cette absence de création de richesse n’est pas encore perçue par les agents économiques, car les gouvernements ont fait le choix, face à cette situation, d’un endettement massif. Quelques voix s'élèvent pour demander l'annulation de ces dettes. Est-ce possible et surtout crédible ? Analyse de la situation et éléments de réponse proposés par Bruno Duchesne, directeur général de la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté.

Une dette publique qui explose Aux Etats-Unis, la dette américaine atteint désormais 25.000 milliards de dollars, soit 100 % du PIB, retrouvant ainsi des niveaux d’endettement connus au lendemain de la seconde guerre mondiale. La dette italienne représente pratiquement 160 % de son PIB. Quant à la France,......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "3 plus 5" ?